Immigration : Gérard Collomb veut que "Calais ne soit plus un abcès de fixation"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur a précisé jeudi sur Europe 1 qu'il irait à Calais vendredi pour évoquer la question migratoire et tenter de trouver des solutions.

INTERVIEW

"J'y vais demain, je verrai l'ensemble des élus, des responsables économiques et le monde associatif", promet-il. Gérard Collomb sera à Calais vendredi, comme il l'a précisé à Europe 1, jeudi, pour évoquer la question migratoire autour de la ville du Pas-de-Calais. Objectif, selon lui : faire en sorte que "Calais ne soit plus cet abcès de fixation". Il a aussi précisé qu'il se rendrait en Afrique pour rencontrer les ministres de l'Intérieur des pays concernés par les départs : "Le vrai problème, c'est d'essayer de faire en sorte que les routes de passeurs puissent être coupées et qu'on n'ait pas en Europe de l'immigration économique que l'on arrive plus à gérer."

Un problème "ressenti très fortement" par la population. "La jungle au début, c'est quelque chose comme 600 700 personnes, et on finit à 7.000. (…) Si on ne prend pas des dispositions pour éviter la concentration de personnes, on est facilement débordés", a appuyé Gérard Collomb pour se défendre de prôner une ligne qui pourrait être qualifiée de "dure" sur le sujet. "Quand on s'aperçoit aujourd'hui que dans le Pas-de-Calais beaucoup de députés sont Front national, cela veut dire qu'il y a un vrai problème et que c'est ressenti très fortement par la population", a poursuivi le ministre.