Immigration : Besson renonce aux tests ADN

  • A
  • A
Immigration : Besson renonce aux tests ADN
Partagez sur :

Le ministre de l’Immigration a indiqué qu’il ne signerait pas le décret d’application sur les tests ADN pour le regroupement familial.

La France abandonne l’idée de soumettre les candidats au regroupement familial à des tests ADN. C’est Eric Besson qui l’a annoncé dimanche dans le Grand rendez-vous Europe1-Le Parisien-Aujourd’hui en France. "Je ne signerai pas ce décret d’application", a affirmé le ministre de l’Immigration, de l’Intégration et de l’identité nationale.

Eric Besson explique sa décision par un problème de délai, ce décret devant être signé impérativement avant le 31 décembre : 

L’ex-socialiste souhaite probablement calmer le jeu sur une question très sensible. Eric Besson se situe dans la droite ligne de sa volonté d’arrondir les angles, proclamée lors de sa conférence de presse de rentrée, au cours de laquelle il a pris grand soin de ne pas évoquer le sujet.

En outre, le contexte n’est pas forcément favorable, au moment où Brice Hortefeux est au cœur d’une polémique. Comme tous ses collègues du gouvernement, Eric Besson a pris la défense du ministre de l’Intérieur. "La question de savoir si Brice Hortefeux est raciste ? La réponse est non", a déclaré l’ancien socialiste. "Brice Hortefeux est quelqu’un d’humaniste, pétri de catholicisme social, qui n’a rien de raciste. Et le procès qui lui ait fait est à la fois excessif, injuste et pour tout dire très déplacé."

Réécoutez le Grand rendez-vous Europe1 / Le Parisien - Aujourd'hui en France