Ils pourront continuer à vivre au camping

  • A
  • A
Ils pourront continuer à vivre au camping
La mesure visant à interdire le logement de longue durée en camping a été retirée.@ MAXPPP
Partagez sur :

Après une polémique, la réforme pour interdire ce type de logement de longue durée a été retirée.

Les associations de défense des mal-logés peuvent souffler. C’est en effet grâce à leur mobilisation qu’une disposition contenue dans la proposition de loi du député UMP Jean-Louis Léonard, relative aux "hébergements légers" -en clair les campings- a finalement été retirée.

Adoptée en première lecture à l’Assemblée en novembre dernier, cette mesure faisait "obligation, pour le locataire, de fournir un justificatif de domicile principal de moins de trois mois pour la location d'un emplacement pour une durée supérieure à trois mois". Cela revenait à interdire le logement de longue durée en camping. Quelque 700.000 personnes étaient concernées.

Un calendrier trop juste

Cette disposition avait provoqué la colère des associations, en particulier du Droit au Logement (DAL), qui jugeait qu’elle rendait encore plus précaire la situation des personnes n'ayant pas d'autre solution de logement.

Jean-Louis Léonard, député de Charente-Maritime, a lui-même confirmé lundi le retrait de cette disposition. Sa proposition de loi doit encore être discutée au Sénat mais, étant donné le calendrier du Parlement qui devrait suspendre ses travaux début mars, il est de toute façon improbable que le texte ait le temps d'accomplir les navettes nécessaires à son adoption. L’annonce du retrait de cette mesure intervient au lendemain du discours télévisé de Nicolas Sarkozy au cours duquel il a évoqué plusieurs mesures pour le logement.