"Il y beaucoup d'agitation dans ce que fait Manuel Valls"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député UMP de l'Yonne Guillaume Larrivé a dénoncé dimanche sur Europe 1 "l'absence d'action sur les sujets fondamentaux", notamment sur l'immigration.

Alors que Manuel Valls était dimanche l'invité du Grand Rendez-vous Europe 1/Le Monde/iTélé, le Premier ministre a été interpellé, un peu plus tôt sur Europe 1, par Guillaume Larrivé, député UMP de l'Yonne. "Il y a beaucoup d'agitation, de coups de menton dans ce que fait Manuel Valls", a-t-il dénoncé au micro de Maxime Switek. "Il y a aussi beaucoup d'inefficacité et d'absence d'action sur les sujets fondamentaux".

Principale cible de Guillaume Larrivé : l'immigration. "En 2014, l'immigration illégale vers l'Europe a augmenté de 153%", a-t-il alerté, citant un chiffre de l'agence Frontex. "En France, on a eu entre 200.000 et 300.000 immigrés supplémentaires. Ça veut dire que si on en fait rien, pendant le quinquennat de François Hollande, c'est entre 1 et 1,5 million d'immigrés supplémentaires". Pour le député, "il faudrait être aveugle pour ne pas se rendre compte qu'il y a aujourd'hui un problème".

Des quotas et moins d'aides sociales. "J'appelle aujourd'hui Manuel Valls à présenter aux Français un véritable plan d'urgence de réduction de l'immigration", a poursuivi Guillaume Larrivé, qui propose notamment la mise en place de quotas. "La France a le droit de choisir combien de personnes elle souhaite accueillir chaque année", a-t-il insisté. L'élu propose aussi de" supprimer certains aides sociales versées aux étrangers en situation irrégulière" et de "revoir les règles de l'accès à la nationalité".

"Pour réussir l'intégration, pour retrouver un climat plus apaisé dans notre pays, il faut assumer intelligemment, de manière républicaine, une réduction de l'immigration. Pour réussir l'intégration, il faut d'abord réduire l'immigration", a conclu Guillaume Larrivé.