Il veut interdire les drapeaux étrangers lors des mariages

  • A
  • A
Il veut interdire les drapeaux étrangers lors des mariages
Partagez sur :

Un député réfléchit à une proposition de loi qui permettrait au maire de stopper la cérémonie si des drapeaux étrangers étaient agités.

Des drapeaux étrangers agités dans les mairies lors des mariages, Elie Aboud, n’en veut plus. Le député UMP et adjoint au maire de Béziers, dans l’Hérault, souhaite déposer à l'Assemblée une proposition de loi visant à permettre aux maires d'interdire "d'arborer des drapeaux ou des signes d'appartenance nationale autres que ceux de la République française", lors des mariages en mairie.

Cette proposition de loi est actuellement en cours de discussion au sein du groupe UMP, a précisé l'élu jeudi.

La proposition dispose que "le maire devra avoir le soin de faire respecter les symboles républicains lors des célébrations de mariage se tenant dans les locaux de la mairie". S’ils n’étaient pas respectés, le maire, pourrait alors "interrompre la célébration", ajoute le texte.

"Ce que je constate aujourd'hui, c'est que, de plus en plus, on assiste à un phénomène bizarre, curieux : lors des mariages, l'entourage, le public fait une exhibition de drapeaux, de chants", raconte le député.

"Ca ne me gêne pas que les gens chantent un peu leur identité culturelle. Ce que je constate c'est qu'il y a eu des bagarres, il y a eu de la provocation dans tout cela. Il y a un vide juridique complet: demain, moi maire, je souhaite arrêter le mariage parce qu'il y a eu ce genre de manifestation, je suis en tort", a poursuivi l'élu, ajoutant : "ma proposition de loi vise à donner un socle juridique au maire".

Une solution que le socialiste François Lamy trouve extrême. "Je n’ai jamais été confronté à un chahut à l’intérieur d’un mariage", a assuré vendredi sur Europe 1, le maire de Palaiseau. "Je crois que les maires disposent aujourd’hui de tout l’arsenal législatif pour travailler", a-t-il ajouté, rejetant l’idée de cette proposition de loi.