"Il n’y a pas lieu de s’inquiéter" pour Jacques Chirac, assure Bernadette

  • A
  • A
"Il n’y a pas lieu de s’inquiéter" pour Jacques Chirac, assure Bernadette
Jacques et Bernadette Chirac, le 24 novembre 2011.@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Bernadette Chirac a tenu des propos rassurants lundi soir sur l'état de santé de son mari, qui avait été hospitalisé pendant deux semaines en décembre. 

Deux semaines après la sortie de Jacques Chirac de l’hôpital, son épouse, Bernadette Chirac, a tenu à rassurer sur son état de santé, mardi soir sur TF1. "Je peux dire aux Français que pour le moment, il n’y a pas lieu de s’inquiéter", a-t-elle affirmé.  

Examens complémentaires. "Il a en effet été hospitalisé, deux semaines à peu près pour des examens complémentaires", a-t-elle confirmé. "Il état plus fatigué [que d’habitude] et les spécialistes voulaient en savoir plus. Maintenant il est rentré, nous avons fêté Noël ensemble, en famille, le jour de l’an également." L’épouse de l’ancien chef de l’Etat, invitée pour parler de son habituelle opération Pièces jaunes, a conclu dans un sourire : "de toute façon, je suis d’un naturel optimiste... Vous savez, quand on a épousé Jacques Chirac, il y a intérêt à être optimiste".

Un état de santé dégradé depuis 2005. L’ancien président de la République, qui se sentait "affaibli", avait été hospitalisé le 9 décembre. Sa fille Claude Chirac, la seule du clan Chirac à s’être exprimée à ce sujet jusqu'alors, s’était également montrée optimiste. Il s’agissait, selon elle, de faire "un contrôle général de son état de santé". Réputé pendant des décennies pour sa santé de fer, Jacques Chirac avait connu en septembre 2005, pendant sa seconde présidence, son premier véritable ennui grave. Un accident vasculaire cérébral l'avait alors obligé à être hospitalisé en urgence. Ce problème de santé l'avait fortement affaibli.