Identité nationale : "une opération électorale" pour les Français

  • A
  • A
Partagez sur :

64 % des sondés estiment que ce débat a pour objectif de mobiliser "les électeurs de droite en vue des régionales", selon un sondage BVA.

Le débat sur l’identité nationale est une tactique électorale pour une large majorité des Français, révèle jeudi un sondage BVA pour Canal +. 64% des personnes interrogées considèrent en effet que ce débat correspond "avant tout" à une "volonté de mobiliser les électeurs de droite en vue des élections régionales".

Une minorité de Français, 36%, jugent donc que l’objectif poursuivi par le gouvernement est "'de parler d'un sujet majeur qui faisait partie des thèmes de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007". Cependant, 54% des personnes interrogées (73% des sympathisants de droite et 43% des sympathisants de gauche) jugent l'initiative du ministre de l'Immigration, Eric Besson "importante".

L’enquête proposait par ailleurs quatre pistes de réflexion sur l’identité nationale. Une très grande partie du panel (62%) a voté en faveur de "l'instauration d'un contrat d'intégration demandant aux immigrants d'améliorer leur pratique du français et leur connaissance des valeurs de la République". 44% pour "la mise en place dans les préfectures de cours d'instruction civique ouverts à tous", 31% pour "l'instauration d'une cérémonie plus solennelle lors de toute accession à la nationalité française". Enfin, 23% pour "l'obligation pour les jeunes français de chanter la Marseillaise au moins une fois par an".

Le sondage a été réalisé par internet les 27 et 28 octobre auprès d'un échantillon de 1.007 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.