Identité nationale : Besson désavoué ?

  • A
  • A
Identité nationale : Besson désavoué ?
@ reuters
Partagez sur :

Le rapport de synthèse, prévu jeudi, a été reporté sine die.

Tout était calé depuis des mois pour la conclusion du grand débat sur l’identité nationale. Eric Besson devait présenter, jeudi, une synthèse des contributions laissées sur le site internet et des débats qui se sont tenus en préfecture au cours des derniers mois. Une synthèse qui devait être suivie par un discours de Nicolas Sarkozy.

A trois jours de la synthèse, contre-ordre. Le colloque prévu le 4 février est remplacé par un séminaire gouvernemental à une date qui reste à déterminer. Interrogé par l’AFP sur ce changement de dernière minute, Eric Besson reste flou : "Le Premier ministre m'avait demandé de ne pas organiser de colloque parce qu'il voulait qu'on fasse un séminaire gouvernemental", a-t-il indiqué, en précisant que la date de ce séminaire serait fixée "de façon incessante". Le ministre de l’Immigration a confié à Europe 1 qu'il y aurait des "décisions" sans toutefois préciser lesquelles. Principale interrogation : la synthèse sur l’identité nationale aura-t-elle lieu avant ou après les régionales de mars ?

Regrets

Ce report intervient alors que, pour la première fois, Eric Besson a reconnu des erreurs dans la conduite du débat, sans toutefois remettre en cause sa pertinence. Invité à commenter un sondage sur l’identité nationale et sur le fait que 63% des Français le trouvent "peu constructif", le ministre de l’Immigration a déclaré dimanche : "Objectivement, ce n’est pas faux, ils ont raison". Le ministre avait aussi regretté de n'avoir pas créé un comité composé d'intellectuels de gauche comme de droite, qui aurait pu commenter et orienter le débat à sa place.