Hulot : la gauche attend de voir

  • A
  • A
Hulot : la gauche attend de voir
Le PS reproche à Nicolas Hulot son côté "populaire"@ MAXPPP
Partagez sur :

Chez les Verts comme au Parti socialiste, on doute de l’engagement à gauche de l’animateur.

A gauche, Nicolas Hulot n’a pas convaincu qu’il est vraiment… de gauche. Y compris chez les écologistes. Pour les partisans de sa rivale Eva Joly, ses convictions restent en effet floues. L’animateur peut tout de même compter sur quelques soutiens. "On a beaucoup discuté avec lui avant qu’il se prononce. Et je suis convaincu qu’il n’aura aucune complaisance vis-à-vis de la droite", assure son ami, le député Vert Yves Cochet.

Pour l’ancien ministre de l’Environnement, l’identité du candidat écologiste compte de toute façon peu. "Pour la gauche, il est d’abord écologiste, et nous aussi. Quel que soit le candidat d’Europe-Ecologie-Les Verts, tout accord sera conditionné au contenu d’une possibilité de faire un contrat de gouvernement, de majorité avec le parti socialiste", avance l’élu.

"La présidentielle, ce n’est pas de l’improvisation"

Côté PS, on voit d’un mauvais œil ce néophyte atterrir au beau milieu des primaires socialistes. "Quand on a envie de défendre des idées, on s’engage en politique, on s’inscrit dans un parti, on milite, on agit. Mais on ne s’improvise pas comme ça candidat à la présidentielle parce qu’on est populaire, parce qu’on est connu et parce qu’on a fait une émission de télévision très populaire aussi, d’ailleurs sur TF1", assène André Vallini, proche de François Hollande.

"Ce n’est pas de l’improvisation la présidentielle, c’est sérieux, c’est du sérieux. Cette candidature n’ira pas au bout, j’en suis sûr", estime André Vallini. Malgré tous ses efforts, sa crédibilité à gauche reste donc à prouver. La longue marche de Nicolas Hulot ne fait que commencer.