Île-de-France : vers un duel entre Huchon et sa numéro 2

  • A
  • A
Île-de-France : vers un duel entre Huchon et sa numéro 2
@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

RÉGIONALES - L'actuel président PS de l'Ile-de-France a officiellement fait acte de candidature auprès du Parti socialiste.

L'INFO. Jean-Paul Huchon ne veut pas lâcher la barre. Alors qu'il achève son troisième mandat, le socialiste, âgé de 68 ans, a bien l'intention de conserver son poste de président de la région Ile-de-France. Il a donc envoyé un mail de candidature au Parti socialiste, mercredi soir. Mais il devra encore attendre avant de savoir si c'est bien lui qui mènera la bataille.

>> LIRE AUSSI - Réforme territoriale : combien y aura-t-il de régions ?

La désignation du candidat investi par le PS, qui devait avoir lieu début février, a en effet été reportée après les élections départementales de mars, à la suite des attentats, a annoncé le parti jeudi. Quant à la date du dépôt des candidatures, initialement fixée à jeudi, elle devrait également être reportée. Une "décision de bon sens", selon Jean-Paul Huchon, qui a néanmoins fait acte de candidature "n'ayant pas eu connaissance d'un changement concernant la date butoir du dépôt de candidature".

"Je me dois de respecter le calendrier actuellement en vigueur et je t'informe donc par la présente de ma candidature pour la tête de liste des élections régionales en Ile-de-France", écrit-il dans son mail au premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis. Toutefois, "dans le contexte de deuil national et d'union républicaine que nous connaissons, je ne pense pas concevable que soient lancées des initiatives de promotion des candidats à la désignation ; pour ma part, je m'astreindrai à ce respect", a-t-il précisé.

Vers un duel socialiste. Sa première vice-présidente Marie-Pierre de la Gontrie, 56 ans et également conseillère de Paris, l'avait appelé fin décembre à passer la main. Elle a confirmé jeudi avoir elle aussi formellement déposé sa candidature pour mener la tête de liste des régionales. Il y aura donc un duel socialiste en Ile-de-France.