Hortefeux veut tripler le nombre de caméras sur la voie publique

  • A
  • A
Hortefeux veut tripler le nombre de caméras sur la voie publique
Partagez sur :

Il y a environ 20.000 caméras sur la voie publique en France. Le ministre de l'Intérieur en veut 60.000 en 2011.

Brice Hortefeux a fait le bilan, jeudi, des cinq mois qu'il a passés à la tête du ministère de l'Intérieur, s'appuyant sur la baisse de la délinquance constatée en octobre (voir les chiffres) pour prôner la "tranquillité nationale". Affirmant ne pas vouloir se contenter des "bons résultats" d'octobre, le ministre a présenté ses "chantiers pour 2010" :

- Trois fois plus de caméras -

Brice Hortefeux a annoncé le développement de la vidéo-protection. Il y a environ 20.000 caméras sur la voie publique dans notre pays. D'ici 2011, je veux, avec les collectivités locales, tripler ce chiffre", a-t-il affirmé.

- "Frapper les délinquants au portefeuille" -

Le ministre a aussi dévoilé son intention d'envoyer dans des quartiers sensibles une cinquantaine d'agents du fisc chargés de contrôler des personnes soupçonnées d'exercer des activités lucratives non déclarées. "Lorsqu'un caïd de banlieue se réveille à midi, ne travaille pas de la journée et roule (...) en 4x4, il est légitime de se poser la question de la source de ses revenus", a estimé Brice Hortefeux.

- Le trafic de drogue -

Le ministre a affirmé vouloir intensifier la lutte contre les trafics de drogue, en particulier autour des écoles. "Mon objectif est de mettre un coup de pied dans chacune des fourmilières de la drogue", a ajouté le ministre, selon qui environ 80 dealers sont arrêtés chaque jour.

- Un "couvre-feu ciblé" -

A l'heure où un acte de délinquance sur cinq concerne un mineur, Brice Hortefeux a réitéré sa proposition d'instaurer un "couvre-feu ciblé" pour les délinquants âgés de moins de 13 ans, qui se verraient interdire de sortir seuls entre 22h et 06h du matin. "Il ne s'agirait pas d'une mesure générale, systématique, automatique, mais bien d'une mesure ciblée, au cas par cas", a-t-il expliqué. "On ne demanderait naturellement pas aux policiers de contrôler dans la rue tous les mineurs le soir, cela n'aurait pas de sens et serait inapplicable".

- L'opération "tranquillité aînés" -

Enfin, Brice Hortefeux a proposé l'instauration, pour la sécurité des personnes âgées, d'opérations "tranquillité aînés" sur le modèle des opérations "tranquillité vacances" destinées à lutter contre les cambriolages.

> Hortefeux ravi des chiffres de la délinquance