Hortefeux sur l'écotaxe : "l’Etat ne doit pas céder à des ultimatums"

  • A
  • A
Hortefeux sur l'écotaxe : "l’Etat ne doit pas céder à des ultimatums"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ancien ministre de l’Intérieur estime que l'actuel gouvernement ne doit pas plier face aux "bonnets rouges" bretons.

INTERVIEW E1 - Brice Hortefeux, ancien ministre de l’Intérieur, était l’invité d’Europe 1 mercredi matin, notamment pour commenter l’ultimatum posé par les "bonnets rouges" bretons pour la suppression de l’écotaxe. "L’Etat ne doit pas céder à des ultimatums, mais il ne doit pas pour autant être autiste. Il doit être attentif, il doit entendre et il doit écouter. Nous sommes dans un climat très particulier, très tendu. Aujourd’hui, il y a une colère. Attention à la contagion, elle peut être rapide."

Quant à l’écotaxe, suspendue par l’actuel gouvernement mais mise en place par le précédent, ce proche de Nicolas Sarkozy assure que "le gouvernement s’est embourbé, patauge et ne trouve pas de solution. La réalité est la suivante : le principe de l’écotaxe est juste, la légalité des procédures ne peut pas être mise en cause, les modalités sont légales. Mais en revanche, ce qui est vrai, c’est que le gouvernement a géré cette affaire totalement à contretemps. Il faut la reporter sine die et préparer sa réforme. Les Français n'en veulent plus et n'en peuvent plus".

>> A LIRE AUSSI : Pourquoi les "bonnets rouges" ne sont pas sanctionnés