Hortefeux : "S'il y a critique (de Fillon), ça commence par l'autocritique"

INTERVIEW E1 - François Fillon "a travaillé sous l'autorité de Nicolas Sarkozy pendant cinq ans. "Donc, s'il y a critique, ça commence par l'autocritique", a taclé  Brice Hortefeux vendredi sur Europe 1 au lendemain du meeting tenu par l'ancien Premier ministre à la Grande-Motte, où les critiques ont fusé contre Nicolas Sarkozy.


A part ça, le discours au vitriol tenu par François Fillon ne gêne absolument pas (en apparence) l'ami de 30 ans de Nicolas Sarkozy. Le député de Paris est "libre de s'exprimer comme il l'entend, avec ses mots, ses centres d'intérêts et ses préoccupations qui portent sur la présidentielle de 2017. "C'est son choix, sa responsabilité et rien ne permet de le contester", a t-il assuré. L'ancien Premier ministre a quand même fait une erreur, selon Brice Hortefeux : il confond les calendriers. "Nous sommes aujourd'hui en 2013 et nous ne sommes pas en 2017". "Comme l'a dit Nicolas Sarkozy, aujourd'hui, il faut unir, rassembler et mettre un terme aux querelles du passé", a ajouté le député européen.

Plutôt que les critiques de François Fillon, Brice Hortefeux préfère retenir deux choses : le fait que l'ancien Premier ministre a "d'abord commencé par dénoncer la politique de François Hollande et du gouvernement". Ensuite, a souligné Brice Hortefeux, François Fillon "a, à juste titre souligné qu'il avait écouté 'avec intérêt et respect Nicolas Sarkozy', a préféré retenir l'ancien locataire de la place Beauvau.