Hortefeux plaide pour "une opposition active"

  • A
  • A
Hortefeux plaide pour "une opposition active"
Partagez sur :

L'ancien ministre de l'Intérieur est revenu sur la manifestation contre le mariage gay, dimanche.

Les débordements ? "Quelques dizaines d'individus". Brice Hortefeux s'est félicité lundi sur Europe 1 du "grand succès" enregistrée par la manifestation contre le mariage gay, dimanche. "Il y a eu des dizaines de milliers de familles, de jeunes et cela s'est déroulé très paisiblement de l'ouverture à la fin de ce défilé, de 14h à 20h", a déclaré l'ancien ministre de l'Intérieur. Et les incidents, place des Invalides ? "Il y a eu de manière, j'allais dire, hélas classique, les débordements de quelques dizaines d'individus à peine", a relativisé l'ancien locataire de la place Beauvau.

"Le gouvernement a décidé d'inquiéter". "Naturellement, nous condamnons les excès. Simplement, il y a une originalité dans la communication du gouvernement. Le rôle du ministre de l'Intérieur, c'est de rassurer. Là, le gouvernement a décidé d'inquiéter avec une arrière-pensée assez évidente, affaiblir la manifestation, diminuer le nombre de participants, c'est raté", a encore martelé Brice Hortefeux, refusant de saluer la politique de prévention prise par Manuel Valls.

A l'UMP, chacun à sa conception mais… Interrogé sur les divisions qui ont régné au sein de l'UMP sur le fait de manifester ou non, Brice Hortefeux a "taclé" ses camarades Baroin, Juppé et Fillon, qui ont toujours refusé de défiler lors des rassemblements anti-mariage gay. "Chacun a sa conception", a commencé par expliquer le député européen avant d'ajouter : "je crois à une opposition active et présente, pas à une "opposition silencieuse et absente". Les intéressés apprécieront.

"Pas de volonté de récupération" mais… Les militants anti-mariage gay ont-ils vocation à rejoindre les rangs de l'UMP ? Là encore, le débat divise. "Il n'y a pas de volonté de récupération et Jean-François Copé a eu raison de le dire", a assuré l'ancien ministre, prenant la défense du président du parti. "Mais naturellement, nous avons le souhait d'accueillir ceux qui partagent, pour l'essentiel, les mêmes convictions", a ajouté Brice Hortefeux.