Hortefeux ne comptera plus les voitures

  • A
  • A
Hortefeux ne comptera plus les voitures
Le traditionnel décompte des voitures incendiées pendant le passage à la nouvelle année ne sera désormais plus rendu public.@ REUTERS
Partagez sur :

Le ministère de l'Intérieur ne fera pas de bilan des voitures brûlées à la Saint-Sylvestre.

Ne plus communiquer sur le nombre de véhicules brûlés pendant la nuit du réveillon du 31 décembre. Telle est la décision qu’a annoncée le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux, mercredi à Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne.

"J'ai pris la décision de mettre fin au concours, au palmarès, et de ne plus communiquer sur le nombre de véhicules brûlés", a précisé le ministre, qui rendait visite à une unité de la Brigade des sapeurs pompiers de Paris (BSPP).

Eviter un embarrassant “palmarès“

Il n'y aura donc "pas" de bilan du nombre des voitures brûlées au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, comme cela avait déjà été décidé le 14 juillet 2010, lorsque Brice Hortefeux avait interdit à ses services de donner des informations sur ces délits.

Le ministre a toutefois annoncé que le bilan des véhicules brûlés en 2010 serait donné lors du bilan annuel de la délinquance.

Au moins 250 incendies à la Saint-Sylvestre

La BSPP, qui enregistre en moyenne annuelle "entre 45 et 60 feux" de voitures à Paris et dans la petite couronne, est confrontée "à deux pics de feux d'incivilité chaque année : 250 la nuit de la Saint-Sylvestre et plus de 300" lors de celle du 14 juillet, a indiqué son commandant, le général Joël Prieur.

A chaque période de vacances, le ministre de l'Intérieur a décidé de rendre visite à "ceux qui sont sur le pont", comme la BSPP, compétente dans la capitale et la petite couronne. "2.000 pompiers de Paris (sont) en position de départ immédiat chaque jour", a dit le général Prieur. "200 s'ajouteront" à cet effectif, a précisé Brice Hortefeux.

45.000 policiers mobilisés par la soirée

Environ 45.000 policiers et gendarmes devraient être mobilisés pour assurer la sécurité de la nuit de la Saint-Sylvestre, selon des chiffres officieux de la police nationale. Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux entend se réserver l'annonce de ces chiffres vendredi, lors d'un des déplacements qu'il doit effectuer à Paris et en province. Cette mobilisation est "sensiblement équivalente à celle de l'année précédente", a commenté une source policière.