Hortefeux "confirme et assume" ses propos

  • A
  • A
Hortefeux "confirme et assume" ses propos
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur a "revendiqué" ses propos sur une condamnation de policiers.

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a déclaré dimanche qu'il "confirmait, revendiquait et assumait" ses propos tenus vendredi, quand il avait qualifié de "disproportionnée" la condamnation à Bobigny de sept policiers à des peines de prison ferme.

Des paroles "assumées"

"J'ai dit très exactement qu'effectivement il pouvait légitimement apparaître aux yeux des forces de sécurité ce jugement comme étant disproportionné. Ces propos, je les confirme, je les revendique et je les assume", a déclaré Brice Hortefeux à deux reprises dimanche.

Le soutien apporté vendredi par Brice Hortefeux à sept policiers condamnés à de la prison ferme par le tribunal de Bobigny a déclenché une polémique politique. "Ce jugement peut légitimement apparaître, aux yeux des forces de sécurité, comme disproportionné", avait dit vendredi Brice Hortefeux. Samedi devant le Conseil national de l'UMP, le ministre avait réitéré sa position en se disant "réjoui" de l'appel de ce jugement par le parquet.

Le ministre de la Justice s'en mêle

Pressé depuis vendredi par les syndicats de magistrats de réagir, le ministre de la Justice, Michel Mercier, a défendu dimanche les magistrats contre les accusations de laxisme envers les délinquants et a défendu son pré carré : "Je rappelle simplement que lui n'est pas ministre de la Justice, mais qu'il est chargé des policiers".

"Michel Mercier a dit une chose évidente et que je partage : 'Je ne suis pas ministre de la Justice'", a répondu Brice Hortefeux, assurant qu'avec "Michel Mercier nous travaillons main dans la main pour assurer la cohésion de notre société". "Ne comptez pas sur moi pour opposer la police aux magistrats. Je respecte totalement la fonction des magistrats", a encore affirmé le ministre de l'Intérieur.