Hortefeux : "Sarkozy impulse notre famille politique"

  • A
  • A
Hortefeux : "Sarkozy impulse notre famille politique"
@ DR
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le plus fidèle des sarkozystes dément toute perte d'autorité du patron de l'UMP.

L'INFO. "Les emmerdes, ça vole en escadrilles". Nicolas Sarkozy ne dira pas le contraire. Depuis quelques jours, le patron de l'UMP est l'illustration parfaite de cette expression signée Jacques Chirac. Désavoué par le bureau politique de l'UMP sur la stratégie à adopter lors du second tour de la législative partielle dans le Doubs, il se serait bien passé de la révélation de son voyage rémunéré à Abou Dhabi. Mais pour Brice Hortefeux, son plus vieil ami en politique, invité vendredi d'Europe 1, l'autorité de l'ancien président n'est aucunement remise en cause.

>> LIRE AUSSI - Le jour où Sarkozy a perdu la main sur l'UMP



Hortefeux : "Les bureaux politiques ont...par Europe1fr

"Il construit, il rassemble, il écoute, il apaise". "Nicolas Sarkozy a été élu il y a à peine deux mois. Il a été élu au terme d'une campagne propre, qui n'a soulevé aucune contestation, ce qui était bien différent de ce que nous avons connu dans le passé. Le résultat était clair, net, avec deux adhérents sur trois qui se sont rassemblé autour de Nicolas Sarkozy. Depuis, il construit, il rassemble, il écoute, il apaise, bref il impulse notre famille politique. La réalité est celle là", a déclaré l'eurodéputé UMP.

>> LIRE AUSSI - L'UMP et Sarkozy donnent le sourire au FN

"Le candidat socialiste a perdu 12 points, ce qui est donc une berezina." Quant à l'élimination du candidat UMP dès le premier tour de la législative partielle du Doubs, l'ancien ministre de l'Intérieur rappelle que "le candidat socialiste a perdu 12 points, ce qui est donc une berezina. Nous, nous n'avons gagné que quatre points, il aurait fallu en gagner un peu plus. Mais ce même dimanche, nous avons gagné une législative partielle en Corse, à Ajaccio".

sarkozy-hortefeux

"Chacun a pu s'exprimer et dire ce qu'il pensait". Quant au fait que des voix discordantes se font entendre, Brice Hortefeux nie que Nicolas Sarkozy ait été désavoué par ses troupes : "il a pris le temps. Et chacun l'a souligné, y compris ceux qui ne sont pas sarkozystes historiques, que ce soit Alain Juppé ou Gérard Larcher, que cela les avait réconcilié avec le débat politique. Chacun a pu s'exprimer et dire ce qu'il pensait. Et à la fin, comme cela doit se faire dans une formation politique moderne, Nicolas Sarkozy a proposé deux textes, qu'il avait lui-même rédigé, et il les a soumis au vote."

"Arrêtez avec ce marronnier des conférences !" Interrogé sur la présence de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi au lendemain de l'élimination du candidat UMP, Brice Hortefeux s'est quelque peu énervé : "arrêtez avec ce marronnier des conférences ! Qu'est-ce que vous voulez ? Que, dans le monde, ce ne soit que des anglo-saxons qui soient appelés à faire des conférences ? Moi, je pense l'inverse et que c'est une fierté pour nous !"

>> LIRE AUSSI - EXCLU - Sarkozy à Abou Dhabi ? "Il ne s'en est jamais caché"