Homosexuels : Vanneste lâché par l'UMP

  • A
  • A
Homosexuels : Vanneste lâché par l'UMP
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le député du Nord devrait être exclu du parti lors du prochain bureau politique, mercredi prochain.

A l'UMP, c'est la polémique de trop. Après ses propos niant la déportation des homosexuels, Christian Vanneste, habitué des dérapages homophobes,devrait être exclu du mouvement, au prochain bureau politique du parti majoritaire, mercredi prochain. Le député du Nord devrait aussi perdre son investiture aux législatives, dans la 10e circonscription du Nord.

Dans une vidéo diffusée sur le site libertépolitique.com, vendredi et révélée par le Lab mardi, Christian Vanneste niait que des homosexuels français aient été déportés durant la Seconde guerre mondiale, parlant à cet égard de "légende de la déportation des homosexuels". Sur Europe 1, le député UMP a maintenu ses propos qui sont des "faits", regrettant que l'UMP accepte de "subir l'influence" de "la puissance médiatique extraordinaire du lobby gay".

"Il y a la fameuse légende de la déportation des homosexuels" :







Pour l'UMP, cette énième déclaration homophobe de Christian Vanneste ne peut rester sans suite. Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé a annoncé que le bureau politique de l'UMP examinerait mercredi prochain une demande de suspension d'investiture pour les législatives et son exclusion du parti. "Le bureau politique, à l'unanimité, a condamné avec la plus grande force ces propos inacceptables, profondément choquants et intolérables. Nous avons pris la décision d'inscrire à l'ordre du jour de notre prochain bureau politique, l'exclusion de Christian Vanneste de l'UMP et naturellement, cela va de soi, la suspension immédiate de son investiture pour les législatives".

Sur Twitter, c'est l'indignation

Dès mercredi matin, sur Twitter, certains membres de l'UMP avaient fait part de leur consternation, voire de leur indignation après cette nouvelle sortie de Christian Vanneste. Nadine Morano a été la première à condamner ces propos, jugeant qu'"il ne pouvait porter ni les couleurs ni les valeurs de l'UMP". "En tant que déléguée générale en charge des élections de l'UMP, je suis favorable à lui retirer l'investiture de notre mouvement", a ajouté la ministre de l'Apprentissage.

NADINE MORANO

© Capture écran Twitter

"Il faut le virer de l'UMP", a écrit, sur son compte Twitter, le secrétaire d'Etat UMP au Logement Benoist Apparu.

"Il a franchi une ligne rouge" :

"Il a franchi une ligne rouge", a estimé le secrétaire d'Etat au Logement au micro d'Europe 1. "Revenir sur ce qui s'est passé durant la Seconde guerre mondiale est profondément choquant, ce n'est plus de l'homophobie, c'est une forme de négationnisme".

Même ses amis de la Droite Populaire le lâchent

Plus étonnant, le député UMP du Nord a été "lâché" par deux de ses collègues de la Droite populaire, Eric Ciotti et Thierry Mariani. Toujours sur Twitter, le premier parle de "propos honteux" et assure "qu'il a demandé son exclusion de l'UMP".

Le ministre des Transports Thierry Mariani a, lui, publié, mercredi matin, plusieurs tweets sur son compte. "J’ai mené avec Christian Vanneste bien des combats et nos points de vue se rejoignent sur bien des sujets". "Pour autant, je ne peux me résoudre à le laisser continuer à s’engager sur le terrain de la provocation et sur celui du négationnisme", écrit le co-fondateur et chef de file de la Droite populaire. "S'en prendre aux homosexuels est injustifiable et incompatible avec les valeurs de notre famille politique", conclut-il dans un dernier tweet.

thierry mariani

© Capture écran twitter