Hollande veut se souvenir de l’esclavage

  • A
  • A
Hollande veut se souvenir de l’esclavage
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président élu a délivré jeudi un "message de rassemblement autour de nos mémoires".

Même s’il n’est pas encore en fonction, c’est bien en tant que président de la République que François Hollande a participé jeudi à la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage. "Je voulais donner ce message de rassemblement autour de nos mémoires et de ce qu'est notre histoire", a déclaré le vainqueur de la présidentielle au micro de Public Sénat en marge de la cérémonie au cours de laquelle il n'a pas pris la parole.

"L'histoire de l'esclavage a longtemps été occultée, et pour des générations, la mienne notamment, n'était transmise que l'abolition de l'esclavage et pas ce qui s'est produit avant, c'est-à-dire l'esclavage lui-même", a encore déclaré François Hollande. Le futur chef de l’Etat a souligné la présence "de représentants de plusieurs pays", rappelant que la traite et l'esclavage ont été "des phénomènes mondiaux".

François Hollande n’a pas oublié non plus les liens entre cette question historique et les Dom-Tom. "J'ai vis-à-vis de l'ensemble de l'Outre-mer une reconnaissance: j'y suis allé beaucoup, elle m'a donné beaucoup à travers ses suffrages lors des deux tours de l'élection présidentielle", a-t-il rappelé.