Hollande veut reconquérir l'électorat des banlieues

  • A
  • A
Hollande veut reconquérir l'électorat des banlieues
@ ERIC FEFERBERG / POOL / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat se rend mardi à La Courneuve, 10 ans après les émeutes nées de la mort de Zyed et Bouna.

François Hollande se rend mardi à La Courneuve pour installer l’agence de développement économique qu’il avait annoncée en février dernier. Puis il célèbrera à l’Elysée les dix ans de  l’initiative "nos quartiers ont du talent" qui met en valeur des jeunes des quartiers qui ont réussi à s’en sortir. Le chef de l'Etat continue donc son tour de France, avec en ligne de mire les régionales. Et en tête l’anniversaire du début des émeutes de 2005.

"Ces émeutes furent un moment marquant de notre histoire". "On a organisé cette visite une semaine avant l’anniversaire, parce que le jour même ça aurait été étrange", explique un conseiller, qui ajoute : "le président juge que ces émeutes furent un moment marquant de notre histoire". François Hollande se souviendra donc de Zyed et Bouna, électrocutés le 27 octobre 2005 alors qu'ils cherchaient à échapper à un contrôle de police.

Reconquérir les déçus de 2012. À l’époque, le ministre de l’Intérieur était un certain Nicolas Sarkozy. "C’est habile de la part de Hollande", décrypte un élu de Seine-Saint-Denis. Car pour le chef de l'Etat, il y a aussi un enjeu électoral. Ces quartiers ont voté massivement pour lui en 2012 mais se détournent de lui aujourd’hui, déçus par les promesses non tenues - comme sur le droit de vote des étrangers - et par l’absence de résultats sur le front du chômage. Alors François Hollande veut leur dire qu’il ne les oublie pas, qu’il connaît leurs souffrances.

Le chef de l'Etat fait de la politique et il s’en cache à peine. Au mois de septembre, il a sillonné la France des villages et des campagnes. Et en octobre celle des villes, comme à Sète, dans les quartiers nord de Marseille et donc aujourd’hui, dans le 93.