"Hollande veut montrer qu’il est sur le pont"

  • A
  • A
"Hollande veut montrer qu’il est sur le pont"
@ Reuters
Partagez sur :

LE POINT DE VUE DE - Brice Teinturier, politologue, estime que le président a voulu rassurer les Français.

Le directeur général délégué de l’institut de sondage Ipsos, a  décrypté pour Europe 1 la stratégie de communication de François Hollande, qui a visité le marché de Rungis, jeudi matin.

Pourquoi cette visite à Rungis ? Il y a d’abord la volonté de montrer qu’il est extrêmement mobilisé, présent et manifestement, il a dû méditer deux exemples passés : le sien d’abord, l’été dernier, puisqu’on avait reproché au président et au gouvernement de ne pas être assez mobilisé. Là, il est sur le pont. Puis lors de la première année du mandat de Nicolas Sarkozy, à peu près la même époque, le président avait donné l’impression de se préoccuper davantage de son bonheur personnel et les Français lui en avaient beaucoup tenu rigueur. Il y a donc une double volonté de montrer qu’il est déterminé et d’aller au contact direct des Français pour rompre avec une communication qui a été assez institutionnelle ces dernières semaines avec l’Algérie, une conférence de presse sur la compétitivité. Il veut remettre à l’honneur un lien direct.

N’en fait-il pas trop ? Non je ne crois pas car le pays est extrêmement inquiet sur la situation de l’emploi, sur la rafale de plans sociaux qui a déboulé depuis l’été. Du coup, il a besoin de sentir un exécutif très mobilisé et très présent. Naturellement, chacun peut décrypter des intentions de communication derrière tout cela, mais c’est important de montrer au pays qu’au plus haut sommet de l’Etat, on est sur le pont sur la seule bataille qui intéresse vraiment nos concitoyens : la question de l’emploi, qui angoisse.