Hollande veut mobiliser les jeunes

  • A
  • A
Hollande veut mobiliser les jeunes
François Hollande a appelé les jeunes à "faire entendre (leur) propre voix".@ MAXPPP
Partagez sur :

"Ne laissez pas d'autres décider à votre place", leur a lancé le candidat PS à Aulnay-sous-Bois.

La Seine-Saint-Denis est, au regard de sa population, le département le plus jeune de France, et cela n’a pas échappé à François Hollande. Le candidat socialiste concluait samedi soir son opération "48h banlieues" à Aulnay-sous-Bois, et lors de son discours, il s’est adressé en priorité à la jeunesse en général, et à celle des quartiers difficiles en particulier.

"Poussez les murs, repoussez les limites"

"La Seine-Saint-Denis est le département le plus jeune de France, soyez-en fiers, ayez de grands rêves, de grands ambitions, poussez les murs, repoussez les limites, dépassez les barrières et aucune frontières ne sera opposée à votre propre réussite !", a-t-il lancé sous les acclamations de près de 2.000 personnes.

"Dans quelques semaines, vous allez avoir une occasion de faire entendre votre propre voix, ne sous-estimez pas la force de votre décision. Ne laissez pas d'autres décider à votre place, venez voter", a insisté François Hollande, reprenant le message anti-abstention martelé pendant son marathon de deux jours dans les banlieues. "La voix d'un jeune dans un quartier est équivalente à la voix d'un patron du CAC 40, et si certains sont plus riches que vous, vous, vous êtes plus nombreux qu'eux", a-t-il affirmé. "Vous n'êtes pas une menace, vous êtes une chance pour la France".

"Neuilly-sur-Seine n'est pas Neuilly-sur-Marne"

Puis le candidat socialiste a attaqué Nicolas Sarkozy. "Moi, dans la République, je refuse qu'il y ait du ghetto pour les riches, du ghetto pour les pauvres, je veux de la mixité", a lancé le député de Corrèze faisant valoir que "Neuilly-sur-Seine n'est pas Neuilly-sur-Marne".

Dénonçant enfin "ce miroir déformant" qu'est "la discrimination", il a lancé sous les vivats : "quand je vous vois, quand je vous regarde, je ne devine pas votre religion à votre visage". Une référence limpide à l’expression "musulman d’apparence" récemment lâché par le président sortant sur France Info.

François Hollande a aussi émis une nouvelle proposition. "Tous ceux qui accepteront de donner leur temps dans un service civique auront une récompense au sens de ce dévouement qui leur sera consacré par la Nation", a lancé le candidat. "Je ferai en sorte que chaque jeune en service civique puisse être aidé à passer son permis de conduire, avec un forfait qui lui sera attribué", a-t-il promis.