Hollande va honorer les tziganes internés par Vichy

  • A
  • A
Hollande va honorer les tziganes internés par Vichy
@ STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'Etat va reconnaître la responsabilité de la France

Une histoire oubliée, celle des tziganes internés par Vichy en 1940 et parfois même après la guerre jusqu'en 1946. François Hollande se rendra samedi matin dans le Maine et Loire, à Montreuil-Bellay. C'est sur les vestiges d'un camp d'internement que le président se recueillera et qu'il devrait faire une annonce importante.

Un discours aux accents chiraquiens. "Je reconnais la responsabilité de la France dans l'internement des gens du voyage". Voilà le symbole fort que François Hollande adressera en fin de matinée. Un discours aux accents chiraquiens. La reconnaissance des crimes de l'Etat français pendant la guerre, c'était le Discours du Vel d'Hiv en 1995. Mais déjà, il y a à peine un mois, François Hollande avait engagé la France, cette fois pour admettre l'abandon des harkis.

"C'est parce que le travail de mémoire est essentiel pour le Président", nous dit l'Elysée. Mais, forcément, il y a aussi le contexte politique, avec le démantèlement de la jungle et ces paroles que le président juge xénophobe lorsque des élus accusent le gouvernement de leur imposer des centres d'accueil.

Bientôt le premier anniversaire des attentats du 13-Novembre. C'est à ce moment que le chef de l'Etat choisit de s'adresser aux populations nomades. Ces cérémonies d'hommage sont d'ailleurs les rares messages présidentiels encore largement relayés. Les discours généraux, sur l'économie, le social n'occupent plus qu'une place de second rang dans les médias. Cela changerait bien sur si le président se déclarait candidat pour 2017... En attendant, l'entreprise mémorielle va se poursuivre. Dans un peu plus de deux semaines, on commémorera le premier anniversaire des attentats du 13-Novembre.