Hollande va annoncer une baisse de l’impôt sur le revenu

  • A
  • A
Hollande va annoncer une baisse de l’impôt sur le revenu
@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Lors de sa conférence de presse, lundi, le président va annoncer un effort en direction des classes modestes.

Qui sera concerné par les baisses d'impôt de 2016 ? François Hollande l'annoncera lundi lors de sa conférence de presse, mais les grands axes de la réforme ont déjà filtré. Et le gouvernement a l’intention de continuer à baisser l'impôt sur le revenu des classes modestes.

Un mouvement de baisse déjà enclenché. Le 16 septembre 2014, Manuel Valls annonçait déjà une baisse de "la pression fiscale car les impôts, par leur accumulation depuis 2010, ont atteint un niveau insupportable pour les Français". Ce geste fiscal reposait alors sur deux mesures : la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu (5,5%) et le renforcement de la décote (effacement de l'impôt pour les ménages imposables les plus modestes). Et le mouvement va être amplifié.

Objectif : redistribuer. La cible visée, cette fois, ce sont les ouvriers, les employés, les petits cadres, soit ceux qui gagnent jusqu'à environ 20.000 euros par an (pour un célibataire). A moins de deux ans de la présidentielle, François Hollande veut redistribuer après la forte hausse d'impôts du début de son quinquennat.

"On n'a pas les moyens de faire plus". Aujourd'hui, on rentre dans l'impôt à partir de 14.000 euros par an pour un célibataire et de  30.000 euros pour un couple. Ce niveau devrait être relevé et certains échapperont donc à l'impôt l'an prochain, même si ce sera beaucoup moins que les trois millions de contribuables qui sont sortis de l'impôt cette année. L'enveloppe est en effet  limitée : deux milliards d'euros. "On n'a pas les moyens de faire plus, à moins que la croissance ne soit plus forte que prévue", explique une source proche du dossier à Europe 1. La mesure, qui sera donc précisée lundi par François Hollande, produira ses premiers effets sur les avis d'imposition à la rentrée prochaine.