Hollande, une campagne à 21,7 millions

  • A
  • A
Hollande, une campagne à 21,7 millions
François Hollande a dépensé 21.769.895 d'euros.@ MAXPPP
Partagez sur :

C'est le candidat qui a le plus dépensé lors de la campagne présidentielle, devant Nicolas Sarkozy.

Près de trois mois après le second tour de la présidentielle, la campagne fait encore parler d’elle avec la publication mardi au Journal officiel des comptes de campagne des dix candidats en lice.

Mélenchon un peu plus dépensier que Le Pen et Bayrou

Sans surprise, les deux finalistes se révèlent être ceux qui ont dépensé le plus. Selon les chiffres déposés auprès de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, François Hollande est celui qui a le plus dépensé. Avec 21.769.895 euros au compteur, il coiffe Nicolas Sarkozy qui a tout de même dépensé 21.339.664 euros.

Loin derrière, deux candidats ont dépensé moins de un million d'euros : il s’agit de Philippe Poutou (824.097 euros) et, surtout, Jacques Cheminade, le plus économe de tous les candidats avec seulement 498.674 euros dépensés.

Entre ces deux extrêmes figure le bataillon des autres candidats : Jean-Luc Mélenchon a dépensé 9.514.317 euros, Marine Le Pen 9.095.908 et François Bayrou 7.042.962. Plus modestes, les dépenses d'Eva Joly totalisent 1.812.947 euros, celles de Nicolas Dupont-Aignan 1.237.636, celles de Nathalie Arthaud 1.022.159 euros.

Le montant du remboursement décidé d'ici six mois

Les dix candidats avaient jusqu'au 6 juillet pour déposer leurs comptes de campagne à la Commission (CNCCFP), soit deux mois exactement après l'élection de François Hollande à la magistrature suprême.

Les neufs membres du CNCCFP doivent à présent fixer le montant du remboursement des dépenses de chaque candidat puisqu'une partie de leurs frais est prise en charge par l'Etat en fonction de leur résultat. Ils ont six mois pour rendre une décision pour chacun des comptes de campagne.

Le plafond de dépenses pour le premier tour est de 16,851 millions d'euros remboursables au maximum à 47,5%, soit 8,004 millions d'euros.