Hollande, un passager "normal"

  • A
  • A
Hollande, un passager "normal"
@ Aurélien Fleurot
Partagez sur :

IMAGE - Quand le président prend le train, qui lui achète ses journaux ? Réponse en photo.

Direction la province ! Pour reprendre contact avec les Français, François Hollande a décidé de se rendre en région. Et c’est à Dijon, chez son ami François Rebsamen, qu’il a lancé, lundi, son une opération reconquête de l’opinion.

>> A LIRE AUSSI : Là où François Hollande va dormir

Arrivé à la gare de Lyon avec une vingtaine de minutes d’avance - rare pour un homme fâché avec la ponctualité -, le président en profite pour aller chercher lui-même ses journaux. Scène de la vie quotidienne d’un homme "normal". L’occasion pour lui, aussi, de serrer quelques mains en guise d’échauffement. Sur le quai, le chef de l’Etat est scruté, certains badauds osent demander quelques autographes, que François Hollande signe avec le sourire, quand il ne pose pas pour une photo souvenir.

Avant de monter à bord, le président visite la cabine du conducteur, qu’il salue d’un ton toujours affable. Et si sa place est dans la voiture 13, c’est dans la 11 qu’il monte. Pourquoi ? Pour déambuler dans les allées jusqu’à son siège et serrer encore quelques mains. Oui, ça ressemble bien à une opération reconquête de l’opinion.

A son arrivée à Dijon, François Hollande a été assailli par les habitants, comme a pu le constater l'envoyée spéciale d'Europe 1 :