Hollande sommé de se ressaisir

  • A
  • A
Hollande sommé de se ressaisir
"Il faut que François Hollande reprenne les choses en main", estime le maire de Lyon Gérard Collomb.@ Maxppp
Partagez sur :

La campagne du candidat socialiste semble patiner. Ses soutiens l'exhortent à réagir.

Cacophonie sur le nucléaire, sondages en baisse, flottements dans l'organisation de campagne. Certains observateurs commencent à s'interroger sur le leadership du candidat socialiste alors que la droite s'en donne à coeur joie. Et en privé, François Hollande ne s'en cache pas : difficile de trouver un rythme de croisière pour cette campagne. Des critiques commencent même à s'élever dans le propre camp du socialiste. 

"Il faut qu'il reprenne les choses en main"

C'est un bruit que l'on entend depuis plusieurs jours dans les rangs socialistes, selon les informations recueillies par Europe 1. Pour la première fois, un soutien de François Hollande pendant la primaire, le maire de Lyon Gérard Collomb, le dit tout haut. "Il faut que François Hollande reprenne les choses en main et dise comment il voit la France, avec quels alliés, les thèmes programmatiques, le projet. Parce qu'on voit bien que cela fait un peu désordre", explique au micro d'Europe 1 le sénateur socialiste.

"Le pilote, c'est François"

Certains dans le camp de François Hollande préfèrent y voir une période de rodage, comme Jack Lang, ambassadeur du candidat à l'étranger. "Aujourd'hui, c'est la mise en place progressive des équipes, de l'organisation. Je suis de ceux qui pensent qu'il ne faut pas aller trop vite en besogne", estime le député du Pas-de-Calais. Et ce dernier l'assure : "le pilote, c'est François Hollande. Il ne cède pas aux agitations du moment. Il n'est pas fébrile. Il est tourné vers l'élection du mois de mai".

Selon L'Express, François Hollande aurait déjà recadré ses troupes, leur demandant de "cesser les commentaires" sur sa "campagne".  Et pour tenter de fermer cette parenthèse chaotique, François Hollande préparerait deux déplacements européens, à Bruxelles la semaine prochaine et Berlin début décembre.