François Hollande se donne pour mission d'"éviter que le populisme" ne l'emporte

  • A
  • A
François Hollande se donne pour mission d'"éviter que le populisme" ne l'emporte
Le chef de l'État a entamé l'ultime tournée internationale de son quinquennat en se rendant à Singapour.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le chef de l'État a par ailleurs assuré qu'il n'exercerait pas d'activités privées après son départ de l'Élysée.

François Hollande s'est donné lundi pour ultime mission avant la fin de son mandat d'"éviter que le populisme, le nationalisme, l'extrémisme ne puissent l'emporter" dans le monde et particulièrement en France, lors d'une conférence sur la situation internationale à Singapour.



Pas d'activités privées exercées après son départ de l'Élysée. "J'ai encore à faire pour éviter que le populisme, le nationalisme, l'extrémisme ne puissent l'emporter, y compris dans mon propre pays", a souligné le chef de l'État, qui a assuré par ailleurs qu'il n'exercerait pas "d'activités privées" après son départ de l'Élysée.

François Hollande est arrivé dimanche à Singapour, la première étape de l'ultime tournée internationale de son quinquennat. Il poursuivra cette tournée mardi en Malaisie et mercredi en Indonésie, où il effectuera la première visite d'un chef d'État français depuis celle de François Mitterrand en 1986.

230 voyages à travers le monde depuis 2012. Sauf surprise, le président n'aura plus jusqu'à la fin de son mandat, à la mi-mai, qu'un seul autre engagement majeur à l'étranger, après quelque 230 voyages à travers le monde depuis 2012 : le sommet européen post-Brexit du 29 avril à Bruxelles.