Hollande "sans cap ni vision"

  • A
  • A
Hollande "sans cap ni vision"
@ REUTERS
Partagez sur :

REACTIONS - A l'UMP, on juge que François Hollande n'a pas été à la hauteur. Au PS, on applaudit.

"Impuissance molle" pour Marine Le Pen, un chef de l'Etat "sans cap ni vision", selon le secrétaire national de l'UMP Geoffroy Didier. L'intervention télévisée de François Hollande est loin d'avoir convaincu à droite. Sur son compte Twitter, Nadine Morano raille "un semblant de président". "'Hollande a capitulé. Il va appliquer le programme Sarkozy Merkel. la gauche est supercocu!", écrit sur le réseau social le président de Debout la République Nicolas Dupont-Aignan.

 

Pour le député UMP Eric Ciotti, "le président de la République semble découvrir chaque jour la difficulté de la tâche". "L'intervention de François Hollande ce soir sur TF1 démontre, une nouvelle fois, que le chef de l'Etat n'a pas pris la mesure de la situation économique. Chaque jour, il semble découvrir l'ampleur de la crise qui frappe l'Europe et notre pays", a-t-il estimé. "Chaque jour le président de la République, ou son gouvernement, annoncent la convocation d'une nouvelle commission, d'une concertation publique, d'un rapport, d'un agenda... Mais chaque jour qui passe aggrave un peu plus la situation de notre pays et des Français faute de vraies réformes", estime le directeur de campagne de François Fillon.

"Un président totalement impuissant"

Moins critique, Jean-Louis Borloo reconnaît "un discours sur le cap bienvenu" mais regrette qu'il n'y ait eu "aucune modalité d'application ni sur la bataille sur l'emploi ni sur la compétitivité". Marine Le Pen a, elle, raillé, l' "impuissance molle" de François Hollande après "l'impuissance excitée" de Nicolas Sarkozy. "Il m'est apparu un président totalement impuissant, exprimant des désirs en matière de croissance, quelques mesurettes qui d'ailleurs viennent quasiment de l'ère Mitterrand", a ajouté la présidente du Front national.

Au PS, on salue un président "mobilisateur". "François Hollande s'est montré à la hauteur des responsabilités historiques qui sont les siennes : un président mobilisé et mobilisateur". "Il a tenu un discours de vérité mais aussi délivré un message d'espoir: dans les efforts, il y aura de la justice, et au bout des efforts, il y aura la réussite et le progrès", estime Martine Aubry. Même tonalité chez Harlem Désir : "Dans la cohérence et la continuité des 60 engagements qu'il a pris devant les Français durant la campagne présidentielle, François Hollande a démontré (...) qu'il incarne une présidence en mouvement et en action. Sur son compte Twitter, le chef des députés PS a salué "un président qui explique, qui s'engage et qui mobilise".

"Un discours très vite inopérant"

Le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, se montre beaucoup moins dithyrambique. "Tout en prenant acte de l'impatience des Français qui après 10 ans de droite au pouvoir attendent une action gouvernementale à la hauteur des urgences et attentes sociales, le président de la République a fait un discours de la méthode qui au risque de se répéter sera très vite inopérant", estime Pierre Laurent.