Hollande salue "la simplicité" du pape François

  • A
  • A
Hollande salue "la simplicité" du pape François
@ MaxPPP
Partagez sur :

RETOUR SUR - Le président français a été reçu pendant plus de trente minutes par le souverain pontife, à Rome.

François Hollande a effectué vendredi sa première visite au Saint-Siège pour y rencontrer le pape François. C'était leur premier tête-à-tête. Une entrevue d'une trentaine de minutes à l'issue de laquelle François Hollande a pris la parole pour relater la teneur de leurs échanges.

# LE PAPE EST "BIENVENUE EN FRANCE"
Après son entretien avec le pape François et Monseigneur Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat du pape, François Hollande s’est brièvement exprimé devant la presse. "Je voulais saluer la simplicité rayonnante qui marque les premiers mois de son pontificat, et qui a impressionné tous nos compatriotes", a-t-il commencé en préambule, avant de lister les sujets qui ont animé leur conversation. "Le premier que nous avons abordé, c’est la situation en Centrafrique, où nous devons tout faire pour appeler au dialogue et à la concertation. Le second, c’est la situation au Proche Orient, et notamment en Syrie. J’ai exprimé le souhait que le Vatican puisse accueillir la coalition démocratique syrienne pour bien faire comprendre que la paix doit être recherchée à travers une solution politique."

Sans-titre-7

Le conflit israélo-palestinien, la situation des chrétiens d’orient et le réchauffement climatique ont également étés au menu de cette première entrevue. Puis François Hollande a conclu son intervention, très courte, par une invitation en bonne et due forme au pape: "il est le bienvenu dans notre pays quand il le voudra et quand il pensera que ce pourra être un moment important de son pontificat."

Quelques instants plus tard, le Vatican a toutefois rectifié un oubli du chef de l'Etat : la famille, la bioéthique et le respect des communautés religieuses, thèmes qui suscitent parfois des frictions entre Paris et le Vatican, ont été "examinés".

#HOLLANDE "HEUREUX"
François Hollande est arrivé au Vatican où il a rencontré pour la première fois le pape François dans une atmosphère très formelle et raide. Quand les deux hommes se sont serrés la main, ils semblaient tous deux graves, peu à l'aise, même si François Hollande, apparemment impressionné, a esquissé un sourire."Saint-Père, je suis très heureux d'être accueilli ici", a dit le président français en serrant la main du pape dans la salle du Tronetto. François Hollande a également apporté, comme le veut la tradition, un cadeau au pape François. C’est un ouvrage consacré à Saint-François d’Assises, une édition de 1929, assortie de 21 gravures.

Sans-titre-5

#UNE AUDIENCE MILLIMETREE
La rencontre entre le président français et le Saint-Père s'est faite dans la discrétion, à l’occasion d’une simple audience au Vatican, loin des fastes d’une rencontre d’Etat. Tout était calé : François Hollande a monté les trois étages du Palais apostolique pour se rendre dans la bibliothèque privée du pape. Là, le Saint-Père l’attendait pour la photo rituelle. Puis les portes se sont fermées pour un entretien d’une trentaine de minutes, sans autre témoin que le traducteur. François Hollande s'est ensuite entretenu avec Monseigneur Pietro Parolin, Secrétaire d’Etat du pape.

Sans-titre-6

#UNE BOMBE A EXPLOSE
Dans la nuit de jeudi à vendredi, une bombe artisanale a explosé à proximité de l'église Saint-Yves des Bretons, gérée par la France, à quelques heures de la visite de François Hollande. L’explosion n'a fait que des dégâts matériels, "brisant une vitrine d'un immeuble et endommageant trois voitures. "Aucun acte de revendication n'a été pour l'instant retrouvé ni transmis aux autorités", a précisé la secrétaire de l'ambassadeur de France près du Saint-Siège. Selon elle, "l'une des hypothèses envisagées est celle d'un acte lié à la visite du président de la république" française. Selon l'envoyé spécial d'Europe 1 à Rome, la sécurité de François Hollande "a été renforcée".

photo-1

#"LE CONTENTIEUX AVEC LES CATHOLIQUES EST TRÈS LOURD"
"Le Pape peut être utile sur plusieurs sujets", a indiqué François Hollande, le 14 janvier, lors de sa conférence de presse. En particulier dans l'apaisement des relations avec l'électorat catholique, très crispé depuis l'épisode du mariage pour tous. "Le président va au Vatican un peu penaud parce qu’il sait que sur les questions de société, le contentieux avec les catholiques est très lourd", analyse Samuel Pruvot, auteur de François Hollande, Dieu et la République, contacté par Europe1.fr.


sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Rencontre Hollande-pape François vendredi

 ANALYSE Hollande, un athée très discret

QUESTION - Cette tradition doit-elle perdurer ?

DECRYPTAGE - François, un pape moderne ?

ANALYSE - Trierweiler "plombe" Hollande

L'INFO - Fin de vie : une loi en 2014

ZOOM - Quel sens à la visite de Hollande ?