Hollande-Royal, l’histoire d’un couple politique

  • A
  • A
Hollande-Royal, l’histoire d’un couple politique
@ MAXPPP
Partagez sur :

La "femme fatale" a annoncé mercredi son soutien au père de ses enfants. Un geste personnel et politique.

Une nouvelle fois, la "femme debout", comme Ségolène Royal aime s’appeler, a créé la surprise. Alors que de nombreux commentateurs prédisaient sa mort politique, elle rebondit, dans le sillage de son ex, François Hollande. Là, "on n’est pas seulement dans la politique", analyse Ariane Chemin, co-auteur de La femme fatale. Retour sur l’histoire d’un couple qui s’est forgé à travers la politique.

De l'ENA à l'Elysée, ensemble

Ségolène Royal et François Hollande se sont rencontrés en 1978, sur les bancs de l'ENA. La fille d’officier provinciale suit le brillant boute-en-train. Leur destin politique est scellé. Ils entrent en effet tous les deux à l’Elysée, comme conseillers de François Mitterrand. C’est ensemble, encore qu’ils entrent à l'Assemblée nationale, lui élu de Corrèze, elle des Deux-Sèvres.

Mais très vite, Ségolène Royal accroche mieux la lumière : en 1992, elle décroche avec le portefeuille de l'Ecologie dans le gouvernement Bérégovoy. Sous Jospin, c’est encore elle qui est ministre, à l’enseignement scolaire puis à la Famille. Pendant ce temps-là, François Hollande, dans l’ombre, est Premier secrétaire du Parti socialiste.

"La vie de famille sacrifiée pour la politique"

Un poste qu’il garde après le 21 avril 2002. Ségolène Royal, elle, conquiert le Poitou-Charentes, en 2004. Et dès septembre 2005, elle se dit "disponible" pour la présidentielle de 2007. Elle est ensuite brillamment intronisée candidate, lors de la primaire de 2006. Il lui a laissé la place.

Une candidature rendue possible parce que "leur couple n’était plus un couple", indique Ariane Chemin sur Europe 1. Alors, quand Ségolène Royal pleure, défaite lors du premier tour de la primaire dimanche dernier, "on comprend qu’elle a tout donné à la politique". "Elle s’est battue pendant 30 ans, elle tombe de l’échelle, elle pense aussi à la vie de famille qu’elle a sacrifiée pour la politique", poursuit Ariane Chemin.

Quand elle annonce son soutien à François Hollande, mercredi, elle est d’ailleurs vite rattrapée par sa vie privée. Valérie Trierweiler, l’actuelle compagne de François Hollande, lui rend "hommage" sur Twitter.