Hollande rassure Françoise Hardy

  • A
  • A
Hollande rassure Françoise Hardy
Dans un entretien accordé à Paris Match, Françoise Hardy s'était inquiétée d'être "à la rue" en cas de victoire de François Hollande à la présidentielle.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le candidat socialiste a affirmé que la chanteuse ne sera pas "à la rue", s'il est élu.

Françoise Hardy peut souffler. Invité de l'émission Des paroles et des actes, mercredi soir sur France 2, le candidat socialiste a affirmé que la chanteuse ne serait pas "à la rue" s'il est élu président de la République le 6 mai prochain. Dans un entretien accordé à Paris Match, celle-ci s'était en effet inquiétée de la proposition du candidat de taxer à 75% les revenus supérieurs à 150.000 euros.

"Qu'est-ce que je fais ? Je suis à la rue"

La chanteuse avait expliqué à Paris Match que si le candidat socialiste passait en mai prochain, elle serait probablement obligée de déménager à cause des impôts. "Tous les gens qui ont 150.000 euros de revenus (c’est mon cas aujourd’hui, ce sera autre chose demain), et qui, en même temps, ont économisé toute leur vie pour avoir un patrimoine immobilier, résidence principale et résidence secondaire, se retrouvent dans cette situation épouvantable. On parle du fait qu’il est très important de payer des impôts sur le revenu du capital. Je suis tout à fait d’accord, mais pas pour taxer un patrimoine qui vous a coûté des fortunes à acquérir, et qui vous coûte déjà des sommes folles en entretien, charges et assurance. Je paie 40.000 euros d’ISF par an. Si Hollande le multiplie par trois, qu’est-ce que je fais ? Je suis à la rue", avait-elle déploré.

"Françoise Hardy ne sera pas à la rue"

"Je veux rassurer Françoise Hardy, l'ISF ne sera pas multiplié par trois puisque je vais revenir exactement au barème qui existait l'année dernière avant qu'il soit baissé par Nicolas Sarkozy. De ce point de vue là, elle ne sera donc pas à la rue", a affirmé François Hollande sur France 2.

Voir la vidéo ci-dessous à 13' :

Françoise Hardy a de quoi être doublement rassurée, puisque son fils, Thomas Dutronc, lui a lancé jeudi une invitation réconfortante, sur le réseau social Twitter.





Mais non maman, ne t'inquiète pas je t'inviterais chez moi au cas où...

Apr  11 via Twitter for iPhoneFavoriteRetweetReply