Hollande n'abandonne pas le droit de vote des étrangers

  • A
  • A
Hollande n'abandonne pas le droit de vote des étrangers
@ Capture d'écran BFMTV
Partagez sur :

Le texte sera "de nouveau proposé", a promis le chef de l'Etat.

L'INFO. Non, la réforme sur le droit de vote des étrangers n'est pas définitivement enterrée. "Je n'ai pas voulu introduire ce texte avant les élections municipales, parce qu'on nous en aurait fait le reproche. Ce texte sera de nouveau proposé après les scrutins pour que dans la préparation (des élections) dans six ans, il puisse y avoir cette réforme", a assuré François Hollande interviewé sur BFMTV et RMC.

La proposition du candidat Hollande. Dans les 60 engagements de campagne du candidat François Hollande, la promesse portait le numéro 50 :"j’accorderai le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant légalement en France depuis cinq ans". Selon "l'agenda du changement" établi par le candidat, le chef de l’Etat avait prévu de mettre en place cette mesure entre août 2012 et juin 2013. Problème : cette réforme exige une révision de la Constitution. Or, "il n'y a pas de majorité aujourd'hui pour voter ce texte (...) Il faut une majorité des trois cinquièmes parce qu'il faut changer la Constitution", a rappelé François Hollande.