Hollande met les cabinets des ministres à la diète

  • A
  • A
Hollande met les cabinets des ministres à la diète
0 partage

Le président s’est même montré menaçant à l’égard de ceux qui ne voudraient pas réduire le nombre de leurs collaborateurs.

L’INFO. On savait que l'effort serait conséquent - 50 milliards d’euros à économiser d'ici trois  ans - et on sait désormais comment le gouvernement va les trouver. Manuel Valls a en effet dévoilé mercredi son plan : gel du point d'indice pour les fonctionnaires, pas de revalorisation pour les retraités, ni pour les allocations familiales, ni pour les allocations logement. Les collectivités locales aussi devront se serrer la ceinture, avec une baisse de budget de 5 à 6%. Et des économies seront trouvées aussi au sommet de l'Etat. François Hollande a demandé à chaque ministre de se limiter à 15 conseillers maximum, et 10 par secrétaire d'état.

"Ceux qui ont un problème avec ça, ils peuvent toujours venir me voir". Les deux têtes de l’exécutif seront intraitables. A Matignon, on a fait le calcul. Il y aura au moins 120 conseillers en moins par rapport à l’époque Ayrault. Lors du premier Conseil des ministres du gouvernement Valls, le président de la République s’était fait menaçant : "même si vos périmètres sont élargis, la règle demeure. Et ceux qui ont un problème avec ça, ils peuvent toujours venir me voir personnellement…." L’enjeu, c’est l’exemplarité, montrer que l’on peut faire plus avec moins. Sauf que la charge de travail, elle, reste inchangée. Alors, dans certains ministères, on grince des dents. Un responsable très haut placé à Bercy explique ainsi que "c’est tout bonnement impossible de gérer le budget de l’Etat avec 10 collaborateurs." C’est pourtant ce qui est demandé à Christian Eckert, tout nouveau secrétaire d'Etat au Budget qui, selon les informations d’Europe 1, pourrait demander une dérogation à Manuel Valls.

Autre possibilité : l’utilisation de chargés de mission, qui permettent de muscler un staff, mais sans apparaître au Journal officiel. Dans les grands ministères, on a pris l’habitude d’en utiliser trois ou quatre par cabinet. Les membres du gouvernement Valls ne vont pas non plus s’en priver. Car il y a urgence : la formation des équipes ministérielles doit être achevée la semaine prochaine

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

C'EST MOI QUI PARLE - Valls, porte-parole et dircom du gouvernement ?

L'INFO POLITIQUE - Au gouvernement, "la cohabitation" a déjà commencé