La France n'interviendra "en aucun cas" elle-même au Mali, a affirmé mardi le président François Hollande, rappelant que Paris s'était engagé à "soutenir logistiquement" les pays africains pour mettre un terme à l'occupation du nord du Mali par des "groupes terroristes".

"En aucun cas, la France n'interviendra elle-même au Mali", a déclaré le chef de l'Etat lors de sa conférence de presse, tout en soulignant que l'occupation (du nord du Mali) par des groupes terroristes" était "suffisamment grave pour que la France puisse aider les Africains à s'organiser face à cette menace".