Hollande, la gouvernance par SMS

  • A
  • A
Hollande, la gouvernance par SMS
@ MAXPPP
Partagez sur :

L'INFO POLITIQUE - Le président aime communiquer par texto avec ses troupes. Au risque de court-circuiter Matignon. 

"Addict" au SMS. C'est une habitude qu'il a gardée de ses onze années passées à la tête de Solférino. François Hollande "textote" beaucoup avec son téléphone portable. Pour le président, les SMS offrent un énorme avantage : celui de parler directement à ses interlocuteurs, sans s'embarrasser d'intermédiaires.

"On a un problème, il faut le régler". "On a un problème sur les retraites, il faut le régler". Le SMS, signé François Hollande, a été envoyé la semaine dernière à un député socialiste. Alors que la réforme des retraites fait débat au sein même de la majorité, le président veut s'assurer que le texte sera bien voté à l'Assemblée. Un peu plus tard dans la journée, ce même parlementaire reçoit un deuxième texto, lapidaire : "Touraine très inquiète". Le texte est finalement adopté. Le président, satisfait, remercie ses alliés. "Mission accomplie, merci".

>>> "Il faut d'urgence priver Hollande de son portable", a confié un député à Caroline Roux :





Hollande encourage cette communication directe... Ministres et membres de la majorité reçoivent régulièrement des textos du président. François Hollande aime adresser ses commentaires, ses injonctions en direct à ses troupes. Le chef de l'Etat, qui n'a pas changé de numéro de portable depuis son accession à l'Elysée, encourage même les membres du gouvernement et les élus à s'adresser à lui par SMS. Un député socialiste raconte ainsi qu'à l'occasion d'un déplacement en région, un responsable départemental du PS lui a dit : "je ne suis pas d’accord avec les choix du gouvernement et je l’ai dit à François Hollande par texto". Ce parlementaire est persuadé que le président a répondu directement à cet interlocuteur. Et il en tire une conclusion : "Il faut en urgence priver Hollande de son portable".

"C'est infernal pour les intermédiaires"

hollande papier interne

... Mais court-circuite Matignon. Cette gestion "en direct" par le président pose problème. Matignon se retrouve court-circuité, ainsi que les collaborateurs du président à l'Elysée. A plusieurs reprises, en réunions d’arbitrage, certains conseillers de l’Elysée et de Matignon ont été humiliés par des ministres qui ont tout simplement montré les SMS de François Hollande pour prouver qu’ils avaient le soutien du président sur tel ou tel dossier.

Confusion à tous les étages. Alors, gouverner par SMS, une bonne idée, une illustration de la présidence normale ? "C’est infernal pour les intermédiaires. C’est la chaîne de commandement qui est bancale. Le Premier ministre est zappé comme les équipes à l’Elysée ou à Matignon, cela ajoute naturellement à la confusion et n’arrange pas le problème d’autorité de François Hollande", tranche l'éditorialiste politique d'Europe 1 Caroline Roux.