Hollande et Sarkozy, des fils de pub
Sixt a lancé une publicité juste après la victoire de François Hollande face à Nicolas Sarkozy. © Capture

Depuis l'annonce du résultat de la présidentielle, plusieurs marques surfent sur l'événement.

Les publicitaires n'ont pas perdu de temps. Moins de 24 heures après la victoire de François Hollande à la présidentielle, ils ont dégainé plusieurs spots faisant écho à l'événement. Quoi de mieux qu'une campagne présidentielle pour faire passer un message ? Les marques ont bien compris l'enjeu de ce rendez-vous politique. Déclarations, programmes, gaffes de politiques ; tout est bon pour faire parler de sa marque.

Sixt (encore) premier sur le coup

Comme à l'accoutumée, le loueur de voitures Sixt a été l'un des premiers à sortir une pub juste après l'annonce des résultats. Pour promouvoir son service de location de véhicule utilitaire pour les déménagements, l'entreprise demande : "M. Hollande, M. Sarkozy, besoin d'un utilitaire pour emménager ou déménager ?

sixt.Sarkozy-Hollande

Un autre spot de la même marque s'adresse cette fois seulement au président sortant : "Désolé M. Sarkozy, en France, on se fait doubler par la gauche". La marque avait aussi prévu un slogan en cas de défaite du candidat socialiste : "Désolé M. Hollande, en France, on roule à droite".

sixt sarkozy ok

Ce n'est pas la première fois que Sixt tourne sa communication autour d'événement politique. En mai dernier, lors de l'annonce de la grossesse de Carla Bruni, le loueur de voiture ironisait : "Chère Madame Bruni, auriez-vous besoin d'une familiale ?". A l'instar des politiques - MAM et Fillon pour ne citer qu'eux - des personnalités comme Rocco Siffredi ont également inspiré Sixt.

"Cher Nicolas, vous aussi, changez !"

Le site jechange.fr, qui propose aux internautes de comparer les offres de crédits pour choisir les moins coûteuses, surfe également sur les résultats de la présidentielle et notamment sur le slogan de François Hollande : "Le changement, c'est maintenant". Dans une de ses publicités diffusées sur Internet, le site interpelle le président battu : "Cher Nicolas, vous déménagez, faites comme tout le monde : vous aussi, changez !"

jechange

Une parodie d'une publicité pour les opticiens Krys a également été beaucoup partagée sur les réseaux sociaux dimanche soir. On y voit Nicolas Sarkozy mine défaite, lunettes sur le nez, avec écrit à côté : "avant, j'étais président. Mais ça, c'était avant !"


Une tradition courante

Dans un tout autre registre, le site spécialisé dans les rencontres extra-conjugales, Gleeden, a "fermé" volontairement ses portes le jour du second tour de la présidentielle pour... laisser aux électeurs le temps de réfléchir. Parce qu'au 2e tour de la présidentielle, "il ne faut pas se tromper", explique le site de rencontres.

gleeden

Une technique de communication astucieuse qui vise à faire connaître ce site au plus grand nombre. Les affiches réalisées par l'agence Melville ont ainsi été placardées dans de nombreuses stations du métro parisien.

En 2002, au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, où Jean-Marie Le Pen s'était qualifié au second tour, éliminant le candidat socialiste Lionel Jospin, l'agence de voyages Jet Tours avait publié dans Libération ce slogan : "On peut rater le premier tour, mais pas ses vacances", rappelle Télérama.