Hollande et Ayrault derrière Cahuzac

  • A
  • A
Hollande et Ayrault derrière Cahuzac
François Hollande et Jean-Marc Ayrault soutiennent le ministre du Budget.@ MAXPPP
Partagez sur :

DÉCRYPTAGE - Une enquête a été ouverte sur le ministre mais l'exécutif fait face coûte que coûte.

>> L'INFO. Ils font bloc derrière lui. Le président de la République et le Premier ministre ont apporté leur soutien à leur ministre du Budget, alors que le parquet de Paris a ouvert mardi une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale afin de vérifier si Jérôme Cahuzac détenait ou non un compte en Suisse.

Le principal intéressé a assuré mardi, dans un communiqué, accueillir l'ouverture de cette enquête "avec satisfaction". "Cette démarche permettra, comme il l'a toujours affirmé, de démontrer sa complète innocence des accusations absurdes dont il fait l'objet", précise-t-il.

>>> A lire : Cahuzac salue l’ouverture d’une enquête

hollande 930

© Reuters

• Ce que dit la présidence. Jérôme Cahuzac est-il fragilisé ? En l'état actuel de la procédure judiciaire il n'y a "pas d'éléments susceptibles de changer la situation" du ministre délégué au Budget, a affirmé une source de l'entourage du président de la République.

"Il est membre du gouvernement, par définition, il a le soutien du président et du Premier ministre", a assuré cette source de l'exécutif.

ayrault 930

© Reuters

• Ce que dit Matignon. Même son de cloche chez Jean-Marc Ayrault. "Nous prenons acte de cette enquête préliminaire", a assuré Matignon, en ajoutant que "cet élément supplémentaire permettra d'établir la vérité que Jérôme Cahuzac réclame".

>>> A lire : Le feuilleton de "l'affaire" Cahuzac

08.01 Jerôme Cahuzac enquête 930x620

© MaxPPP

Pourquoi ce soutien ? Jérôme Cahuzac a juré son innocence les yeux dans les yeux au président de la République, comme au Premier ministre. Tout l'exécutif est pour l'instant derrière lui car le ministre du Budget est l'une des pièces essentielles du dispositif gouvernemental. D'abord parce qu'il est jugé comme l'un des ministres les plus efficaces, les plus structurés, les plus compétents dans une équipe ou certains apparaissent comme des "débutants".

Il a également su se rendre indispensable. Il est un des acteurs clés des principales réformes engagées par le gouvernement : réforme de la protection sociale, mise en place de la nouvelle mouture du crédit "impôt-recherche", investissements d'avenir et surtout il a engagé le grand chantier des économies dans le budget de l'Etat. En clair, ne pas faire confiance au ministre du Budget est un luxe que le gouvernement ne peut pas se permettre aujourd'hui.