Hollande en visite-marathon au Salon

  • A
  • A
Hollande en visite-marathon au Salon
Comme le veut la tradition, le candidat socialiste a débuté son tour du salon par la traite des vaches.@ CAPTURE D'ECRAN i>TELE
Partagez sur :

Le candidat PS est arrivé mardi au petit matin au Salon de l'agriculture, pour y passer la journée.

"C'est la première fois que je viens au Salon de l'agriculture en tant que candidat à la présidentielle et je compte y passer tout le temps qu'il me plaira". François Hollande a entamé mardi à 6h45 une journée- marathon porte de Versailles, passage obligé pour les politiques, à deux mois de la présidentielle.

"Pas à la recherche d'un record"

Le socialiste a assisté à la traite des vaches, posé au côté d'une Limousine "Audacieuse", mangé des pruneaux, bu un Cahors. Le député corrézien, costume cravate bleu, chemise blanche étincelante, a même nettoyé brosse en main, l'une d'elles et a admiré Valentine, star du 49e salon une Gasconne de sept ans.

Regardez le candidat déambuler dans les allées du Salon :



par BFMTV

Le candidat à l'Elysée a assuré ne pas être à la "recherche de je ne sais quel record". Pas de compétition donc avec un autre illustre Corrézien Jacques Chirac ni avec le "candidat sortant" Nicolas Sarkozy, resté quatre heures samedi en inaugurant le Salon. Il s'est dit avant tout là pour "trouver du plaisir" et "par souci d'avoir le dialogue le plus direct" avec l'ensemble des professionnels de l'agriculture. Il s'est dit "très heureux de rencontrer les agriculteurs".

De la FNSEA à la Confédération paysanne, il a partagé avec les syndicats charcuterie et entrecôte grillée. Il a poursuivi toute la journée son marathon culinaire : brouillade d'oeufs, noix, pruneaux et fraises. Et François Hollande de plaisanter : "ceux qui pensent que j'étais au régime, c'est fini !".

En milieu de journée, François Hollande a réussi à éviter un oeuf, lancé de loin. Il s'écrase par terre, face au stand Ile-de-France. Le service de sécurité du candidat se lance sur les traces du lanceur invisible.

"Un monde que je connais bien"

Le socialiste s'est posé en connaisseur du milieu agricole. "C'est un monde que je respecte et que je connais bien en tant qu'élu d'un territoire rural", a-t-il déclaré à son arrivée. L'objectif annoncé du candidat  : "que les agriculteurs aient confiance" en lui.

François Hollande à la chasse aux voix des agriculteurs ? "Je ne suis pas en recherche de suffrages", a assuré un peu plus tard le candidat au micro d'Europe1 avant d'ajouter sans ambiguïté : "même si les agriculteurs ont des traditions qui peuvent les conduire à voter à droite, je sais qu'ils évoluent". "La France a besoin d'une agriculture forte, productrice, diverse, durable", a-t-il lancé. Le candidat veut que "des jeunes s'installent encore en agriculture", prône regroupement "face aux distributeurs, face aux industriels".

L'accueil est chaleureux dans la grande ferme. Les "François président" fusent. "Qu'est ce que vous êtes gentil !", lui lance une femme. Hollande embrasse les unes et les autres, caresse la joue des enfants.

"Je voudrais te remercier" lance Hollande à Raffarin

François Hollande est, par ailleurs, tombé sur Jean-Pierre Raffarin devant le stand de viande charolaise. Les deux hommes ont eu un échange cordial, le socialiste remerciant le sénateur UMP de s'être désolidarisé des remarques de  Nicolas Sarkozy sur sa compagne journaliste Valérie Trierweiler. "Je voudrais te remercier pour les propos que tu as tenu", a lancé le socialiste en souhaitant à l'ancien Premier ministre une "bonne visite".

Le ballet des candidats à la présidentielle au Salon de l'agriculture a commencé avec l'inauguration samedi de Nicolas Sarkozy - en tant que chef de l'Etat. Il a été suivi, dimanche matin, de François Bayrou. Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly accompagnée de José Bové, se succéderont jeudi. Vendredi, c'est Marine Le Pen et Dominique de Villepin qui iront à la rencontre des agriculteurs.