Hollande demande à l'Amérique de Trump de "ne pas avoir peur d'elle-même et du monde"

  • A
  • A
Hollande demande à l'Amérique de Trump de "ne pas avoir peur d'elle-même et du monde"
Après de nouveaux propos corrosifs de Trump, Hollande a appelé l'Amérique à ne pas avoir peur.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

"La plus grande puissance de la planète doit normalement être celle qui a le plus confiance en elle-même, ne doit pas avoir peur", soutient François Hollande.

L'Amérique de Donald Trump ne doit "pas avoir peur d'elle-même et du monde", a estimé François Hollande lundi, lors d'une intervention au ministère de l'Économie devant la nouvelle promotion du French Tech Ticket, programme d'aide aux lanceurs de start-up venus de l'étranger. S'appuyant sur l'exemple de l'écosystème français des start-up, François Hollande a estimé que c'était là "une manière de faire comprendre au monde qu'il ne faut pas qu'il se rétracte, y compris dans la plus grande puissance de la planète", les États-Unis. Selon le président Hollande, "la plus grande puissance de la planète doit normalement être celle qui a le plus confiance en elle-même, ne doit pas avoir peur".

"Être capable de se projeter dans le monde entier". "Si elle commence à prendre peur d'elle-même et du monde, que va-t-elle être capable d'influencer, de produire comme rayonnement, d'attirer ?" s'est-il interrogé. "Il faut être capable de pouvoir se projeter dans le monde entier. Nous, dirigeants politiques, avons la responsabilité de faire en sorte que nous puissions créer le meilleur environnement pour que les talents puissent circuler et faire profiter au monde entier de ce qu'ils peuvent créer", a ajouté François Hollande. Dans un entretien dimanche aux quotidiens britannique Times et allemand Bild, le président élu des États-Unis Donald Trump a multiplié les déclarations corrosives, en particulier sur l'Europe et l'Otan, qualifiée d'"obsolète".