Ce qui attend François Hollande à la rentrée

  • A
  • A
Ce qui attend François Hollande à la rentrée
@ Reuters
Partagez sur :

AGENDA - Le président et le Premier ministre se sont retrouvés vendredi, au Fort de Brégançon, pour préparer la rentrée.

L’INFO. Entre deux commémorations officielles du 70ème anniversaire du débarquement allié en Provence. François Hollande et Manuel Valls se sont retrouvés pendant un peu moins de trois heures vendredi au Fort de Brégançon, "lucides et combatifs" pour préparer la rentrée, selon l'entourage du chef de l'Etat. Ils se retrouveront également en tête-à-tête mardi pour préparer le premier Conseil des ministres qui se déroulera le lendemain.

Au menu économique

Pour préparer les esprits, Mnauel Valls avait annoncé une rentrée "difficile en matière de conjoncture économique". Sans attendre, l'Insee a donné raison jeudi au locataire de Matignon en annonçant une croissance nulle au deuxième trimestre, comme au premier. La première urgence de la rentrée sera donc économique et budgétaire.

>> LIRE AUSSI - Croissance nulle : Hollande chargé par la droite

Plusieurs dossiers brûlants attendent le gouvernement, comme le projet de budget 2015 qui doit être bouclé le 24 septembre ou encore les mesures fiscales visant à redonner un peu de pouvoir d'achat aux Français après la censure par le Conseil constitutionnel de l’allègement des cotisation salariales en faveur des bas salaires, mesure phare du pacte de responsabilité de François Hollande.

Hollande

© Reuters

Le 1er septembre, le chef de l'Etat aura l'occasion d'exposer ses priorités pour la rentrée lors d'une réunion à l'Elysée du "G50", les cinquante principaux responsables de la fonction publique, indique son entourage.

Toujours au chapitre économique, des assises de l'investissement rebaptisées "Assises du financement de l'économie" auront lieu dans le courant du mois de septembre. Talon d'Achille de l'économie française, l'investissement des entreprises, l'une des clefs de la croissance, a encore reculé de 0,8% au printemps.

>> LIRE AUSSI - Chômage : nouvelle, nouveau record, mais...

Au menu social

L’autre urgence sera sociale du fait d’un chômage record. Sur ce point, une grand-messe de l'apprentissage réunira sous la présidence de François Hollande syndicats et patronat à la mi-septembre. Il s'agit de "lever tous les obstacles" sur la voie de l'apprentissage, a proclamé le président Hollande lors de la traditionnelle interview présidentielle du 14 juillet.

Pour faire avancer la problématique sur le plan européen, le président envisage de réunir début septembre à l'Elysée les "progressistes" de l’Union, autrement dit les dirigeants sociaux-démocrates, juste avant un sommet européen extraordinaire qui doit distribuer les rôles au sein de la nouvelle Commission et fixer ses priorités.

Cette réunion est d'autant plus attendue que la France plaide inlassablement pour une "réorientation" des politiques européennes en faveur de la croissance, de l'investissement et de l'emploi. Une volonté qui a encore récemment essuyé ces derniers jours un "nein" cinglant de l'Allemagne.

>> LIRE AUSSI - Croissance : l'Europe doit-elle écouter la France ?

hollande-valls

Un agenda international chargé

Ukraine, Syrie, Ebola, les crises sur le plan international ne manquent pas non plus. Le 28 août, François Hollande fixera les priorités de la politique étrangère de la France dans son discours annuel devant la "conférence des ambassadeurs". Il sera également à à Newport, en Grande-Bretagne, les 4 et 5 septembre prochains, pour un sommet de l'Otan où il sera largement question de la situation en Europe de l’est.

A la fin du mois, il rejoindra New York pour un sommet sur le climat organisé par l'ONU en prélude à la grande conférence sur le climat que la France accueillera en 2015 avec l'ambition d'arracher un nouvel "accord universel contraignant". François Hollande enchaînera avec l'Assemblée générale des Nations unies au siège de l'organisation.

>> LIRE AUSSI - Les studieuses vacances du président Hollande

Des voyages à la pelle

Tout une série de déplacements nationaux figurent également à son agenda. Le chef de l'Etat s'envolera ainsi mercredi soir pour une tournée de trois jours dans l'océan Indien, reportée à la dernière minute fin juillet après le crash d'un avion d'Air Algérie avec une cinquantaine de Français à son bord. Elle le conduira à La Réunion, à Mayotte mais aussi aux Comores où se tiendra un sommet régional.

Le 25 août, il se rendra sur l'Ile de Sein pour commémorer le ralliement dès juin 1940 de cette île bretonne à la France libre avant de regagner Paris pour les commémorations du 70e anniversaire de la libération de la capitale. Le 2 septembre, un déplacement du chef de l'Etat est envisagé à l'occasion de la rentrée scolaire avant une nouvelle commémoration, celle du centenaire de la Bataille de la Marne, à Meaux et Mondement, le 12 septembre.

Une conférence de presse pour tout présenter. François Hollande tiendra enfin la quatrième grande conférence de presse "semestrielle" de son quinquennat, "au cours de la semaine du 15 septembre et peut-être le 18", indique-t-on du côté de l'Elysée. L’évènement fera figure de clôture d’une rentrée chargée, de quoi effacer largement les bienfaits des dix jours de vacances qu’il s’est accordé dans le sud de la France.

>> LIRE AUSSI - François Hollande à Cannes pour voir son père