Hollande: "Ce qui a été frappé le 14 juillet c'est l'unité nationale" mais "cette entreprise maléfique échouera"

  • A
  • A
Hollande: "Ce qui a été frappé le 14 juillet c'est l'unité nationale" mais "cette entreprise maléfique échouera"
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Nice, samedi matin.

"Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", a estimé samedi François Hollande lors de l'hommage national aux victimes de l'attentat de Nice, assurant cependant que "cette entreprise maléfique échouera(it)".

"L'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront". "C'est la visée monstrueuse qu'ont les terroristes" mais "non, je vous dis non, cette entreprise maléfique échouera, l'unité, la liberté, l'humanité, au bout du compte prévaudront", a déclaré le chef de l'Etat devant les familles de victimes, des membres du gouvernement et plusieurs responsables politiques comme Nicolas Sarkozy ou Marine Le Pen.

"Les victimes de cette barbarie n'avaient pas toutes la même origine, pas toutes le même parcours, pas toutes la même couleur de peau, pas toutes la même religion mais elles sont unies aujourd'hui par le malheur", a encore relevé le chef de l'Etat. Il était "admirable", a-t-il encore souligné, que "partout des prières se sont élevées, dans toutes les églises, dans toutes les mosquées, dans toutes les synagogues de Nice".