Hollande, aussi secret que Mitterrand ?

  • A
  • A
Hollande, aussi secret que Mitterrand ?
Partagez sur :

TOUT EST DIT - Pour Jacques Attali, la ressemblance entre le nouveau président de la République et François Mitterrand est troublante. 

Tous les matins, Laurent Guimier et la rédaction d'Europe 1 sélectionnent pour vous le meilleur des déclarations et des petites phrases politiques du jour.

Faut-il que le Parti Socialiste envoie un candidat contre François Bayrou ? C'est la question qui est évoquée ce matin. De nombreux militants locaux refusent de céder la place à François Bayrou, même s’il a voté François Hollande dimanche dernier. A Paris, Benoît Hamon est sur la même ligne. Sur LCI, le porte-parole du PS a expliqué sa décision : "François Bayrou n'a pas demandé de contre-partie".

L’essentiel pour les socialistes, c’est la préparation de l’investiture. Mardi prochain, François Hollande doit faire son entrée à l’Elysée. Les politique qui ont vécu 1981 trustent les plateaux depuis 48 heures. Parmi eux, on retrouve Jacques Attali, conseiller spécial de François Mitterrand, qui avait recruté le jeune François Hollande -26 ans- à l’Elysée au début du premier septennat. Sur Public Sénat, il a comparé le nouveau chef de l'Etat au premier président socialiste de la Vème République : "distant, secret, ferme et autoritaire".

La députée-maire UMP d’Aix-en-Provence a le sang chaud. Dans une interview vidéo réalisée par un site d'info locale, Maryse Joissains n’avale pas la défaite du Président Sarkozy. Du coup, elle s'attaque violemment à François Hollande.

Côté UMP, on martèle un argument massue depuis dimanche soir : ne donnez pas tous les pouvoir à la gauche. Une cohabitation, ce serait la solution la plus sage pour le député-maire de Nice Christian Estrosi. Sur iTélé, il met en garde : on ne met pas tous ses oeufs dans le même panier.

Mais la gauche a déjà trouvé un élément de riposte. Il s'agit d'une vidéo de l'UMP datant de 2007. Nicolas Sarkozy vient de remporter le scrutin présidentiel. Pour la campagne des législatives, il fait appel à son Premier ministre, un certain François Fillon. Pour pouvoir mettre en place le projet présidentiel, il espère obtenir la majorité aux législatives. Encore une fois dans la campagne, nous avons la preuve que le web n'oublie rien !

" Nous avons besoin d'une majorité à l'Assemblée nationale" (François Fillon) :