Hollande-Aubry, le tête à tête "secret"

  • A
  • A
Hollande-Aubry, le tête à tête "secret"
@ MaxPPP
Partagez sur :

L’INFO POLITIQUE - Le président et la maire de Lille ne s’apprécient pas. Mais ils doivent se parler.

Contexte. Hollande sifflé, Hollande conspué donc Hollande va consulter. Après son catastrophique lundi 11 novembre, le chef de l’Etat a en effet décidé d’écouter une voix bien discrète jusque là. Selon Caroline Roux, éditorialiste politique d’Europe 1, c’est en effet Martine Aubry, sa meilleure ennemie, qui va partager son déjeuner à l’Elysée, mardi.



La réunion secrète entre Martine Aubry et...par Europe1fr

L’Elysée minore le rendez-vous. Le rendez-vous n’est évidemment pas inscrit à l’agenda officiel du président et, dans son entourage, on aurait préféré que cela ne se sache pas. Histoire de rattraper le coup, les conseillers du palais minimisent l’importance de cette rencontre entre les finalistes de la primaire socialiste de 2011. L’un d’eux explique ainsi que cette entrevue était prévue de longue date, car Martine Aubry souhaite parler au président des problèmes de Lille, et du dossier la Redoute. "Vous auriez tort d’en tirer quelque leçon politique", assure-t-il. Dit autrement : elle est une interlocutrice comme une autre.

"C’est L’Elysée qui l’a appelée". Sauf que ce n’est vraiment pas le cas. Et chez les amis de Martine Aubry, ces explications déclenchent un fou rire. "C’est l’Elysée qui l’a appelée il y a 10 jours pour lui demander un entretien", confie à Europe 1 un ami de la maire de Lille. Les deux fauves politiques ne s’apprécient pas, et cela n’a pas changé. Depuis qu’il s’est installé à l’Elysée, François Hollande n’a revu Martine Aubry qu’à trois reprises et une seule fois en tête à tête, au tout début du quinquennat.

120826SDO2107(1)

Aubry et le spectre de Matignon. Très discrète depuis des mois, Martine Aubry ne se tourne pas les pouces pour autant. La maire de Lille est notamment très engagée dans le dossier La Redoute, qui pourrait supprimer quelque 700 emplois dans le Nord.  Mardi, elle rencontrera d’ailleurs le patron de l’entreprise, François-Henri Pinault. En agissant ainsi, la maire de Lille fait montre d’autorité et prouve son engagement "à gauche". Pour peser demain ?

La question revient comme un boomerang a chaque difficulté du gouvernement. : faut-il faire entrer la populaire Martine Aubry ? Problème : François Hollande sait qu’un seul poste l’intéresse, celui de Jean-Marc Ayrault à Matignon. En mai 2012, elle avait refusé tous les autres ministères qui lui avaient été proposés. Pour le moment, François Hollande n’envisage pas de faire d’elle son Premier ministre. Mais ses choix lui seront peut être, bientôt, dictés par les événements.