"Le pire peut encore se produire", prévient Hollande

  • A
  • A
"Le pire peut encore se produire", prévient Hollande
@ PATRICK SEEGER / POOL / AFP
Partagez sur :

RECUEILLEMENT - Le président François Hollande a visité le Struthof, le seul camp de concentration installé en France par l'Allemagne nazi. 

François Hollande a affirmé dimanche que le "pire peut encore se produire" en visitant le Struthof, seul camp de concentration installé sur territoire français par l'Allemagne nazi

"L'antisémitisme et le racisme sont encore là". "La connaissance de l'Histoire ne nous préserve pas du pire, le pire peut toujours se produire et c'est en le connaissant que nous pouvons le prévenir", a déclaré le président de la République, après avoir visité la chambre à gaz du camp. "L'antisémitisme et le racisme sont encore là et donc nous devons à travers cette cérémonie du Struthof agir pour protéger ceux qui peuvent en être affectés".

"Un crime atroce". Ici se trouve "la seule chambre à gaz, le seul camp de concentration qui a été installé sur le sol de France", a insisté le chef de l'Etat. "Ce qui s'est passé ici est un crime atroce qui s'est produit en Europe et qui a été le fait d'Européens", a-t-il rappelé en présence des dirigeants des principales institutions européennes, dont les présidents du Parlement européen Martin Schulz et de la Commission européenne Donald Tusk.

(Si vous êtes sur mobile ou tablette, vous pouvez visualiser le récit interactif en cliquant ici )

>> Pour profiter au mieux du récit, il s'ouvrira automatiquement en plein écran lorsque vous cliquerez sur "Entrer"



>> LIRE AUSSI - Struthof, Drancy : que reste-t-il des camps français ?

>> LIRE AUSSI - Hollande : "nous sommes toujours sous la menace terroriste"