Hollande au pays de la City

  • A
  • A
Hollande au pays de la City
Hollande dit avoir le même discours à Londres et à Paris@ REUTERS
Partagez sur :

Le candidat socialiste, auto-proclamé ennemi de la finance, est mercredi à Londres.

La visite est singulière tant sont rares les déplacements de François Hollande à l’étranger. Le candidat socialiste, qui n’a toujours pas franchi les frontières de l’Europe pour les besoins de sa campagne, est mercredi à Londres, juste de l’autre côté de La Manche.

La ville abrite la "City", centre de la finance mondiale dont le candidat socialiste à la présidentielle a fait son "principal adversaire" dans son discours du Bourget. Les financiers de la place, qui avaient manifesté une surprise teintée d'inquiétude, attendent donc de pied ferme le candidat socialiste.

"La lutte contre les risques financiers" au menu

Allister Heath qui dirige le quotidien de la City, la City A.M., ne le cache pas : "Il existe ici une crainte de voir la France commencer à dire - à des pays comme la Grèce, ou l’Italie, l’Espagne et le Portugal - que l’austérité n’est plus nécessaire au risque de déclencher une nouvelle crise", confie-t-il, mercredi à Europe 1.

Reste que dans l’agenda de François Hollande, aucun rendez-vous n'est prévu avec ces banquiers de la City.

Le candidat socialiste a, en revanche, prévu de parler croissance et emploi avec le leader du Parti travailliste, Ed Miliband, et s'adressera à des étudiants du King's College, prestigieuse université londonienne. Lors de ces rencontres, "la lutte contre les risques financiers", sera bien évoquée, assure un membre de l'équipe de campagne de François Hollande.

Pas de poignée de main avec Cameron

Au cours de cette visite, le candidat français ne rencontrera pas le Premier ministre britannique David Cameron, qui a apporté son appui à Nicolas Sarkozy le 17 février dernier.

Une source diplomatique britannique a expliqué que le protocole interdisait ce genre de rencontre, réservée aux dirigeants en exercice. Du côté du camp Hollande, on évoque plutôt à mots couverts des pressions diplomatiques exercées par l’Elysée.

François Hollande sera de retour en France dans la soirée. Prochaine date européenne dans son agenda : la Pologne autour du 9 mars.