Hollande affûte son style de "président normal"

  • A
  • A
Hollande affûte son style de "président normal"
Depuis son élection, François Hollande mesure tous ses gestes et tente de se démarquer du style de Nicolas Sarkozy.@ MAX PPP
Partagez sur :

Le président élu entend se montrer proche et travailleur pour se démarquer du style "bling bling" de Sarkozy. 

"Les poignées de main, les sourires, les photographies... : je fais en sorte, malgré un protocole plus lourd, d'être toujours aussi proche." Les symboles comptent et François Hollande le sait. Depuis son élection, il mesure tous ses gestes, impose son style. Il sait que sa promesse de campagne d'être un président "normal", en opposition au style "bling bling" de Nicolas Sarkozy, a compté dans sa victoire.

Même  si cette la stratégie n'est pas clairement prononcée au QG du PS, les faits sont là. Depuis trois jours on a pu voir François Hollande faire ses courses, acheter son pain, faire des bises, serrer des mains, se faire prendre en photo avec les badauds…   "Je n'ai pas voulu changer mon rythme de vie, ma relation avec les Français. Je voulais être dans une vie compréhensible" décrit-il.

"Vous allez avoir une surprise"

"Il veut sortir du protocole, casser les codes, sans rabaisser la fonction" décrypte le dircom de la campagne Manuel Valls.

N'est-ce pas d'ailleurs là le risque? À trop sortir du protocole, François Hollande pourrait perdre en stature présidentielle aux yeux des Français. De nombreux sondages le donnaient d'ailleurs perdant sur ce point face à Nicolas Sarkozy, avant le résultat du second tour.  "Il doit trouver un juste équilibre entre accessibilité, modestie et en même temps la distance inhérente au statut de président", analyse Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'IFOP.

Selon son équipe, tous les doutes sur ce sujet seront levés le 15 mai, le jour de la passation de pouvoir. "Vous allez avoir une surprise", annonce un des proches du président élu.

Semaine cruciale

Mais la stature présidentielle s'acquiert aussi par le travail. Et là encore, François Hollande entend se démarquer de son prédécesseur. Commémoration du 8 mai, journées de travail au QG, rencontre avec les dirigeants européens… Le président élu enfile l'habit présidentiel dès le lendemain du scrutin.  A peine élu en 2007, Nicolas Sarkozy s'était lui envolé à bord d'un avion pour deux-trois jours de repos à bord d'un yacht luxueux, le "Paloma", appartenant à son ami Vincent Bolloré au large de Malte, suscitant aussitôt la polémique.

Mais il ne suffit pas d'enfiler le costume pour convaincre. Les prochains jours seront cruciaux pour François Hollande. Passation de pouvoir, rencontre avec Angela Merkel et Barack Obama, G8… Il va devoir faire ses preuves dès les premiers jours du mandat, et montrer que ses nouveaux habits lui vont bien.