Hollande à Sarkozy : "Je ne m'en prendrai jamais aux corps intermédaires"

  • A
  • A
Hollande à Sarkozy : "Je ne m'en prendrai jamais aux corps intermédaires"
@ AFP
Partagez sur :

Le président de la République a répondu au patron des Républicains, qui a vivement critiqué les syndicats à propos de l'agression de dirigeants d'Air France. 

Le ton monte entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. Le président de la République a assuré mardi qu'il ne s'en prendrait "jamais aux (corps) intermédiaires, aux corps sociaux", en réplique aux déclarations du leader des Républicains. Nicolas Sarkozy avait parlé de "chienlit" au sujet des violences contre des dirigeants d'Air France, un peu plus tôt dans la journée. Le Premier ministre Manuel Valls l'avait déjà critiqué, estimant que le terme "chienlit" est un "mot dangereux". 

Ne pas "discréditer les syndicalistes". Le président de la République a également estimé que les "actes inqualifiables" commis contre des membres de la direction de la compagnie aérienne ne devaient pas "discréditer les syndicalistes mais discréditer les auteurs, ce qui est très différent". "Moi, je ne m'en prendrai jamais aux (corps) intermédiares, aux corps sociaux", a-t-il lancé lors d'une allocution à l'occasion du 70e anniversaire de la sécurité sociale.