Haro sur les niches fiscales "vertes"

  • A
  • A
Haro sur les niches fiscales "vertes"
@ MAXPPP
Partagez sur :

Borloo souhaite réaliser 2 milliards d'euros d'économies sur les niches logement et écologie.

Le soutien aux biocarburants ou encore au photovoltaïque pourrait bientôt connaître un coup frein sévère. Le journal Les Echos révèle vendredi que Jean-Louis Borloo souhaite réaliser près de deux milliards d'euros d'économies sur les niches fiscales touchant au logement et à l'écologie.

Logement, un crédit d'impôt supprimé

Concernant le logement, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt, qui était une mesure phare du "paquet fiscal" de 2007 après l'élection de Nicolas Sarkozy, est en passe d'être supprimé le 1er janvier prochain. La contrepartie à cette suppression serait un renforcement du prêt à taux zéro, selon des informations obtenues mardi par Europe 1.

Le secrétaire d'Etat au logement Benoist Apparu a toutefois affirmé vendredi que "rien n'est encore définitivement arbitré" sur ce sujet.

Les niches vertes

Concernant les "niches vertes", le soutien aux biocarburants et au photovoltaïque devrait être fortement réduit. Jean-Louis Borloo propose en effet de réduire, d'au moins de moitié, la réduction d'impôt de 50 % offerte aux particuliers qui installent des panneaux photovoltaïques sur leur propre maison.

"Plus largement, c'est l'ensemble du crédit d'impôt développement durable que le gouvernement souhaite raboter. La liste des travaux éligibles (isolation thermique, régulation du chauffage, etc.) sera fortement réduite et les réductions d'impôt le seront d'au moins 10 %. Les pompes à chaleur, par exemple, qui sont subventionnées à hauteur de 40 % par l'Etat, ne le seraient plus qu'à 36 %", poursuivent Les Echos.

François Fillon avait assuré fin juin que l'Etat pourrait économiser au moins cinq milliards d'euros grâce à la réduction des niches fiscales.