Harcèlement sexuel : Manuel Valls juge "utile" que les témoignages affluent

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'ancien Premier Ministre, invité dimanche, du Grand Rendez-Vous Europe 1-Les Echos-CNews, a plaidé pour que des mesures soient prises pour lutter contre le harcèlement sexuel.

INTERVIEW

Une centaine de personnalités féminines ont cosigné une tribune publiée dimanche dans le JDD appelant le président à mettre en place une série de mesures pour lutter contre les violences sexuelles. Elles interpellent Emmanuel Macron et réclament un plan d'urgence. "On peut toujours faire mieux face à des phénomènes de société qui sont effrayants", a commenté dimanche Manuel Valls, interrogé lors du Grand Rendez-Vous Europe 1-Les Echos-CNews sur son action en tant que Premier ministre. Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou ex conjoint. Il y a les viols", a-t-il rappelé. "Mais parce qu'il y a eu une affaire qui a touché le monde du cinéma (L'affaire Weinstein, ndlr), cela a créé un mouvement qui ne s'arrêtera pas", s'est-il toutefois réjouit.

"Il faut qu'il y ait des mesures". "Je pense que ce déferlement de témoignages est utile. Il faut le soutenir et il faut derrière qu'il y ait des mesures", a-t-il plaidé. "La ministre, Marlène Schiappa, se mobilise  et c'est une bonne chose. Et il faut continuer. Là on parle de gens connus, mais il ne faut pas oublier le quotidien, la chape de plomb, ce qu'il se passe dans les quartiers, au domicile, en entreprise, la violence sourde et continue qui pèse sur les femmes. Donc il faut continuer cette mobilisation. S'il faut durcir la loi, il faut le faire, en tout cas que tous les moyens de l'Etat, justice, police, armée, services publics soient mobilisés".